Notre test de NHL 2k7
NHL 2k7
  • Date de sortie : 11 septembre 2006
  • Console :
  • Éditeur : 2K Sports
  • Développeur : 2K Sports

Bientôt, les consoles nouvelles générations seront arrivées et bien implantées dans nos habitudes, nous « forçant » ainsi mettre nos « vieilles » consoles au rancart jusqu’à ce qu’un vent de nostalgie nous pousse à les ressortir.  Bien qu’elles soient en fin de cycle, pour le moment, les développeurs continuent toujours à produire des titres intéressants pour ces « vieilles » consoles.  C’est le cas de 2K Sports qui nous offre une fois de plus, une nouvelle édition de sa franchise de jeu NHL 2K sur Xbox. 

 

Bien sûr, le vieux dicton qui dit qu’il ne faut pas réparer quelque chose qui fonctionne bien (don’t fix it if it’s not broken) s’applique dans le cas de cette franchise.  Pourquoi changer une formule gagnante, si ce n’est que pour ajouter quelques nouvelles fonctions qui amélioreront le produit ?  2K Sports a bien saisi ce que cela signifie.  Ils ont su conserver tous les bons côtés des éditions précédentes en y appliquant quelques petits ajouts.

 

Tout d’abord, l’ajout d’un nouveau mode de caméra dynamique permet de vous rapprocher encore plus de l’action.  Par exemple, quand le jeu se transporte dans un coin de la glace et que les esprits tendent à s’échauffer pour le contrôle de la rondelle, plutôt que de rester statique, la caméra se rapprochera rapidement de l’action pour revenir sur le plan de caméra habituel lorsque le jeu se déplace.  Quoique mineur, je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié cet ajout qui rend les matchs encore plus intenses.

 

Bien sûr, les fonctions telles que le « Total Control Dekes », ou l’« On The Fly Coaching » qui font la force de la série sont de retour.  L’ajout majeur à l’édition 2007 de la série 2K est sans contredit la fonction Procontrol 2k7.  En offensive, sur la simple pression du stick de gauche combiné à celui de doite,  il vous sera possible d’effectuer des passes des plus précises à vos coéquipiers.  Dès que vous aurez appuyé, des icônes correspondantes aux touches « Y », « X » et « B », apparaîtront sur les joueurs autour de vous.  Vous n’aurez qu’à appuyer sur la touche voulue pour une passe des plus précises.  En manipulant le stick de droite, il sera également possible de protéger la rondelle ou de la dégager vers la droite ou vers la gauche.  En défensive, il est maintenant possible de cibler un joueur en obligeant les vôtres à lui mettre de la pression.  Le joueur marqué devra user de sagesse pour ne pas prendre de pénalité inutile.  Bien que difficile à assimiler (ou plutôt, difficile de changer nos vieilles habitudes), le système est tout de même bien efficace.  Mais pour être bien honnête, après plus d’une centaine d’heures de jeu, cette fonction n’est toujours pas ancrée dans ma façon de jouer.  On n’apprend pas à un vieux singe comment faire une grimace !

 

Le mode franchise a également été revu.  2K Sports y a jouté un intéressant mode rivalité.  Votre club sera automatiquement en rivalité avec trois autres clubs de votre division.  Chaque fois que vous affronterez ces clubs, l’action se verra augmentée d’un cran.  La foule se fera, elle aussi, beaucoup plus présente. Ces matchs seront bien souvent beaucoup plus rudes et axés sur l’offensive.  Votre gardien n’a qu’à bien se tenir !  Le système de chimie entre les joueurs de l’équipe vous obligera à remanier vos trios régulièrement pour de meilleurs résultats.  Si par contre vos joueurs « cohabitent » bien ensemble, les résultats seront fracassants sur la glace !

 

Évidemment qui dit nouvelle édition du jeu, dit également nouvelle trame sonore.  Sans affirmer qu’elle est parfaite, je vais me contenter de dire qu’elle « fait la job ».  Les chansons se marient bien au jeu, sans pour autant ajouter à l’intensité.  Mais pour être honnête, je préfère de loin utiliser ma propre trame sonore.

 

Lentement mais sûrement, on ressent que notre « vieille » console est en fin de vie.  Pas que le jeu n’est pas bien, mais 2K Sports a réservé quelques fonctions intéressantes, telles que le « Cinemotion Commentary » et le « Cinemotion Music » aux versions prochaine génération.  Possiblement qu’il était techniquement impossible de les intégrer… enfin, espérons-le !  Cela dit, il est toujours possible de choisir entre 3 modes de contrôle : les configurations « classiques », « intermédiaires » ou bien « expertes » vous permettront de personnaliser vos contrôles selon le niveau de facilité désiré.

 

S’il est un point négatif que je me dois absolument de mentionner, c’est j’ai souvent été victime de problème de sauvegarde.  Parfois, ce sont les « settings » qui ne se chargent pas ou sont tout simplement déréglés de façon chaotique.  D’autres fois, tous les « challenges » pourtant débloqués depuis plusieurs jours sont tout simplement disparus !  Ce genre de problème devient vite frustrant et nous oblige à constamment tout vérifier afin de s’assurer que tout est correct selon nos goûts.

 

Au niveau du gameplay, je m’en voudrais de ne pas déplorer qu’il est fréquent qu’un joueur marque un but lorsqu’il est situé à l’arrière du but.  « ben voyons, ça arrive souvent ça ! » me direz-vous ?  Mais, avez-vous été souvent témoin d’une rondelle qui passe systématiquement au travers du filet ?  Dans la vraie vie, ça ne m’est jamais arrivé.  Dans la version Xbox de NHL 2K7, c’est fréquent…  Dans le même ordre d’idée, le fameux truc du « S », permettant de compter presque à tout coup, fonctionne toujours aussi bien qu’auparavant.

 

En tant que « jeune vieux »,  bien souvent, j’aime faire un match impliquant les équipes en éditions « vintage ».  Quoi de plus agréable que de raviver la vieille rivalité Montréal-Québec !  Mais je me questionne sincèrement sur la pertinence de la présence de ces équipes dans le jeu : était-ce si difficile d’intégrer les noms des joueurs vedettes qui ont fait la renommée du hockey au cours du dernier siècle ?  Je comprends qu’il serait impossible de stocker tous ces noms de joueurs mentionnés par les narrateurs sur un seul et même disque, mais le simple fait d’afficher les noms réels en cours de match aurait pu devenir un compromis acceptable.  En résulte des matchs où : « left wing » y est allé de 3 buts et une passe, tandis que son frère « center » a dû se contenter d’un seul but.  Des légendes telles que Patrick Roy, Wayne Gretzky, Guy Lafleur, Mark Messier ou même Peter Stastny ne se trouvent pas dans leur club de l’époque.  Pathétique !  J’ai aussi remarqué que la majorité des gardiens de buts de ces équipes « vintage », tous membres de la grande famille « goalie », portent soit le numéro 1 ou le 44.  Mais quel arrêt de « goalie » !

 

Graphiquement parlant (et surtout quand on a pu apprécier les versions nouvelle génération), il est difficile d’accepter ce que notre console nous propose.  Bien souvent, les mouvements des joueurs sont plus ou moins crédibles.  J’ai aussi marqué bien des buts sans que mon joueur n’ait véritablement touché à la rondelle.  Il faut aussi noter que contrairement aux versions « next-gen », dans les « cut-scenes », lorsque nous apercevons les joueurs de plus près, il n’y a aucune, mais j’insiste, aucune ressemblance physique avec le vrai joueur.  Parfois je m’ennuyait des version des deux ou trois dernières années, qui étaient beaucoup mieux esthétiquement parlant à ce niveau.

 

Il est important de mentionner que les gardiens semblent maintenant plus « habiles » qu’auparavant.  Bien souvent, ils tenteront toutes sortes de mouvements spectaculaires, afin de stopper la rondelle.

 

Évidemment, le mode en ligne Xbox Live est toujours aussi accessible et populaire, permettant des heures et des heures de plaisir et de rejouabilité.  Je me promets par contre de vérifier s’il est possible de jouer en ligne avec les détenteurs de la version Xbox 360.  Sans l’avoir essayé, mon petit doigt me dit que ça pourrait ne pas être impossible, puisque le menu Xbox live m’offrait la possibilité d’inviter mes amis, qui pourtant jouaient à la version 360, à joindre ma partie.  À suivre !

 

Encore une fois cette année, malgré quelques petites incongruités, 2K Sports nous offre tout de même un produit de qualité qui vaut le coût (autour de 20 $).  Les quelques petits ajouts valent certainement la peine que vous y jetiez un œil !  Et comme le disait si bien Pierre Gingras, l’ancien annonceur maison des Nordiques : « Là-dessus, bon match, mesdames et messieurs ! »


+ Pour
  • Le nouveau système de caméra dynamique.
  • Aucune fonction importante n’a été retirée.
  • Contrôle faciles à maîtriser.
  • Mode franchise encore amélioré.
- Contre
  • Problème sérieux avec les sauvegardes.
  • Absence des noms des joueurs des équipes "vintage".
  • On sent que le développeur a mis d’avantage l’accent sur les versions Next-Gen.
Rédaction Game-Focus donne la note globale de 7.9

Recherche

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Dany & Reny Show

Dany & Reny Show épisode 3, format Balado

Lire la suite...

GF recommande

Les sorties jeux vidéo cette semaine - 6 au 11 juillet 2020

Les sorties jeux vidéo cette semaine - 6 au 11 juillet 2020

Calendrier publié chaque dimanche.

Lire la suite...

GF sur Facebook

Sondage GF

Vous profitez de cette période de COVID-19 pour...

Mots-clés populaires depuis 24h

Médias sociaux

À voir sur GF...