Test :: Grand Theft Auto V ( Xbox 360 )

Notre test de Grand Theft Auto V
Grand Theft Auto V
  • Date de sortie : 15 décembre 2019
  • Console :
  • Éditeur : Rockstar Games
  • Développeur : Rockstar North

Editor choice

L'industrie du jeu vidéo a beaucoup changé depuis ses débuts. De simples jeux basés sur essais-erreurs à l'époque des arcades qui n'avaient que trop souvent comme but principal de nous faire gaspiller des pièces de 0,25$, a émergé avec le temps une nouvelle forme de divertissement interactif passionnante devenue aussi importante que le cinéma. Alors que cette jeune industrie en mouvement a vu passer déjà des milliers de jeux, parfois exceptionnels et parfois très mauvais, il existe déjà des classiques qui agissent comme piliers qui pavent la voie sur la recette du "hit" parfait. Parmi cette courte liste de noms, on retrouve Grand Theft Auto, une franchise culte dont la cote d'amour auprès des amateurs dépasse même la raison. S'étant invitée sur plusieurs plateformes au fil du temps, tout le monde ou presque a sa petite histoire autour d'un souvenir plus ou moins précis d'un des chapitres de GTA. Plus encore, on ne compte plus l'influence de GTA chez les autres développeurs qui s'en sont inspiré pour leurs propres jeux. Quand une nouvelle aventure du souvent imité, mais rarement égalé, Grand Theft Auto est annoncée, impossible de prendre ce jeu comme un autre et GTA V le prouve encore une fois avec des préventes records qui le condamnent déjà au succès.

 

Bienvenue à Los Santos

Los Santos

Autrefois florissante et moteur de l'économie, la grande ville de Los Santos dans l'état de San Andreas avec ses allures à peine voilées de Los Angeles, n'est plus ce qu'elle était. Frappée par une crise financière, elle n'incarne désormais plus le rêve américain dans lequel tout était possible. Dans ce contexte, nous suivons l'histoire principale du jeu surtout à travers les actions de trois personnages criminalisés suivant la trace de l'argent facile pour devenir riches. D'abord, Michael, un braqueur de banques dans la quarantaine retraité et endetté, dont la vie personnelle est le foutoir total. Mystérieux, on sent qu'il a un lourd passé qu'il cache depuis son arrivée à Los Santos, Mais quoi? Il croisera sur sa route, Franklin un type qui a tenté de lui voler sa voiture sous son nez. Sympathique, ce jeune homme de race noire a malheureusement été victime d'un très mauvais entourage pendant sa jeunesse. Pauvre, Franklin est sérieux et motivé dans son désir de laisser les petits coups minables pour tenter quelque chose de gros et de plus organisé, avec l'aide un type comme Michael par exemple. Finalement, nous sommes appelés à suivre la trace de Trevor. Psychopathe, c'est un ex-collègue de Michael de l'époque qui ignore qu'il est toujours vivant et maintenant installé à Los Santos. Trevor se terre dans un trou minable en banlieue de Los Santos à partir duquel il effectue du trafic de drogue. Violent, il n'hésite jamais à se sortir d'un mauvais pas avec ses armes à feu. Ainsi, c'est avec de courts et intenses scénarios très cinématographiques que nous allons incarner chaque personnage pour comprendre les liens qui les unissent pour ainsi former l'histoire principale du jeu. On s'arrête, volontairement ici pour ne rien vous dévoiler de plus qui risquerait de gâcher votre expérience.

GTA ne serait pas GTA sans pouvoir manœuvrer à notre guise dans un vaste environnement ouvert et à ce titre, les concepteurs n'ont rien ménagé dans GTA V. Cette fois, l'immense ville de Los Santos est la plus imposante en superficie à avoir été créé dans un jeu de la franchise. Ses environnements qui comprennent des zones urbaines, des montagnes, des rivières, l'océan, des déserts et des environnements sauvages sont explorables autant par la route, les airs et même la mer. Outre la capacité comme avant de saisir des véhicules qui circulent dans la ville, on ajoute cette fois, la capacité d'utiliser des véhicules moins conventionnels comme des motos marines et même des avions. Chacun de ces véhicules a fait l'objet de beaucoup d'attention pour rendre crédible son utilisation. Par exemple, non seulement il faut piloter l'avion, mais également la faire faire décoller et la faire atterrir. Dans le cas de l'atterrissage, il faut même préparer notre approche et sortir le train d'atterrissage. Pour le reste, on ne sent pas dépaysé par rapport à GTA IV, le jeu partageant beaucoup en termes de jouabilité avec ce dernier.

vehicules 

Les voitures se conduisent mieux à mon avis que les jeux précédents en respectant mieux qu'avant la physique propre à chaque voiture, mais également en faisant bien la différence entre les différentes surfaces, comme l'asphalte, la boue ou encore le sable. Mais si on nous propose également quelques choix de vues, je déplore encore le manque d'une vue intérieure complète avec un tableau de bord. Comme la moitié au moins du jeu se déroule au volant de voitures, j'aurais aimé avoir droit enfin à l'affichage de la vitesse et profiter d'un miroir pour bien voir les voitures derrière nous. Heureusement, il nous reste toujours l'option de faire pivoter la vue vers l'arrière avec le stick droit ce qui toutefois est difficile en situation de poursuites intenses. Parlant de voitures, encore dans ce GTA nous sommes en présence de marques fictives. À une certaine époque, j'aurais trouvé cela un peu dérangeant de ne pas avoir les licences officielles, mais on dirait que j'en suis venu à apprécier cette idée qui permet beaucoup de liberté pour les créateurs. Plus encore, c'est même amusant de constater des jumelages s'inspirant de deux à trois marques connues sur le même véhicule. Fait cocasse, le logo de la marque qui s'inspire d'Audi est constitué de 4 demi-cercles et non 4 cercles. Sans compter le fait que cette fois, il est possible de procéder à plus de 1000 modifications sur chaque voiture, autant au niveau des freins, de la suspension ou de la carrosserie.

 

« ...d'explorer à notre rythme le vaste environnement peuplé de gens qui s'y baladent comme c'était réel demeure l'élément clé du jeu, mais pour moi la magie de GTA V réside surtout dans son histoire... »

Une fois familiarisé avec les menus, on se retrouve dans GTA V comme dans une vieille pantoufle confortable. Comme nous l'avons vu dans plusieurs autres jeux, Grand Theft Auto V s'appuie sur un téléphone intelligent pour nous permettre de recevoir des messages nous guidant vers les missions principales et secondaires. En plus de recevoir des appels, des textos et des emails, il est même possible de naviguer sur un réseau Internet fictif présentant des liens à visiter qui ont rapport avec l'histoire. Par exemple, il vous est possible de visiter un réseau social à la Facebook nommé Lifeinvader. Dans ce dernier, vous y voyez les profils de personnages que vous croisez dans le jeu. Vous pouvez même jouer à la Bourse à partir de votre téléphone. Naturellement, le GPS qui vous guide jusqu'à une mission secondaire ou principale est toujours présent. Comme pour les autres jeux de la série, vous pouvez consulter la carte en tout temps pour placer des repères. Cette carte est toutefois différente des autres jeux de la série en ne se dévoilant qu'au fil de votre progression dans le jeu.

Trois personnages, trois scénarios et une grande histoire
Si on peut penser en surface que le jeu GTA V comporte peu de grandes innovations sur les volets précédents, on remarque à force d'y jouer plusieurs éléments qui lui sont propres. Ainsi, d'avoir découpé l'histoire pour suivre les trois personnages est un concept génial. Mais, d'y avoir intégré la capacité de basculer entre chacun d'eux à différents moments de l'histoire est une grande innovation. Il nous faut donc assurer la progression de chaque personnage, Trevor, Michael et Franklin qui possèdent tous des capacités ou connaissances différentes. Par exemple, en tant qu'ex-militaire, Trevor est meilleur au maniement d'armes en plus de savoir piloter, mais il vous sera possible d'entrainer les autres personnages également pour devenir meilleur à ce chapitre. Cependant, chaque personnage possède un attribut bien à lui qui ne peut être appris par les autres. Michael, pendant un « gunfight » peu ralentir le temps pour mieux cibler les ennemis. Trevor peut résister mieux aux coups de feu. Franklin lui est un pro du volant et peut ralentir le temps lorsque vient le temps de tirer sur des cibles en roulant ou encore d'effectuer une manœuvre très serrée dans le trafic lourd. Outre le maniement d'armes ou la conduite automobile, GTA V tient en compte de plusieurs autres aspects dont l'endurance, la force, la furtivité, le tir, le vol, et la natation que vous chercherez à améliorer avec plusieurs activités secondaires qui se présenteront à vous sur la carte au fil de votre progression.

Trevor Michael Franklin

À gauche Trevor, au centre Franklin et à droite Michael.

 

Les missions
Comme pour les autres jeux de la série, GTA V s'appuie sur plusieurs missions qui composeront le scénario principal. Mais comme mentionné plus haut, on compte également sur une énorme quantité d'activités secondaires qui auront comme effet d'augmenter les capacités de vos personnages ou de vous faire gagner de l'argent. On y trouve des raccompagnements, des courses, des vols de voitures, récupération d'objets, des poursuites d'individus, des piratages, bref, il y en a pour tous les goûts. Alors que la plupart de ces missions sont simplistes et linéaires, certaines autres que l'on désigne par « heists » sont nettement plus difficiles et requièrent même une préparation. Ainsi vous pourriez devoir vous rendre sur les lieux du vol avant pour prendre des photos et préparer un plan. Vous aurez à choisir les individus qui vont participer au coup et même décider de l'approche, furtive et calculée ou encore simplement agressive par la porte de devant.

L'armement est encore un élément important dans ce Grand Theft Auto. Cette fois, on vous facilite un peu la tâche avec un système de visée automatique dans le genre de ce que nous avions connu avec Max Payne. Si vous pensez que c'est trop facile, imaginez être seul contre 25 policiers à la fois. En combinant à cela la capacité de se mettre en couverture et de tirer avec le bras par-dessus ou à côté de l'objet, les "gun fights" sont très intenses. En marchant sur les corps par terre, vous ne manquerez jamais de munition. D'ailleurs, ces dernières s'adaptent en fonction de l'arme que vous avez en mains. Si par exemple le policier avait un revolver et vous un calibre '12, les munitions au sol laissez par les cadavres seront également de calibre '12. Il vous est possible de transporter quatre armes avec vous que s'avère très suffisant pour résoudre à bien vos missions. Les armes sont également modifiables en achetant des "upgrade" auprès des boutiques d'armes à feu qui sont identifiées sur la carte. Mais ce n'est pas tout puisque vous pouvez également augmenter votre maîtrise des armes en vous rendant dans des "stands" de tir. Entre deux missions de l'histoire principale, pourquoi ne pas vous amuser à tirer sur des cibles avec des armes légères et lourdes?

Cover systeme

Graphiquement parlant, Grand Theft Auto 5 est le plus réussi de la série. On ne trouve que très peu de bogues d'affichage un peu gênants comme c'était le cas dans GTA IV, avec des membres ou objets qui passent à travers les portes et les murs. Et pourtant avec un environnement si vaste, il aurait été facile d'en laisser passer, et franchement, cela aurait été pardonnable. Je dois également noter l'interaction avec l'environnement qui est la meilleure que nous avons connu à ce jour. Ainsi pour la première fois dans un GTA, vous ne pourrez vous cacher longtemps derrière une mince planche de bois quand un adversaire vous tire dessus étant donné la dégradation de l'objet vous exposant au tir. Également, on peut compter sur un cycle jour et nuit de 24h et d'une météo dynamique qui ajoute pluie, soleil et brouillard. Naturellement, en y jouant, je me suis demandé combien ce jeu aurait pu être encore plus magnifique sur Xbox One et PS4.

Focus Final
Sans aucun doute, on peut affirmer que c'est encore une fois une mission réussie pour Rockstar North et ce nouveau Grand Theft Auto. Bien sûr d'explorer à notre rythme le vaste environnement peuplé de gens qui s'y promènent comme si c'était réel demeure l'élément clé du jeu, mais pour moi la magie de GTA V réside surtout dans son histoire. Elle est si habilement présentée, qu'on se laisse bercer dans les scénarios de chaque personnage et après quelques heures de jeu, on se surprend à s'attacher à eux au point d'être incapable d'arrêter d'y jouer pour connaître le dénouement de chaque scénario et son impact sur l'histoire principale. Pour être franc, Grand Theft Auto V ne révolutionne rien, mais fait tout simplement mieux tout ce qu'il nous a offert avant. Tirant profit au maximum des capacités des consoles actuelles, je ne peux que m'imaginer ce que nous réserve cette grande franchise dans la prochaine génération.

 


+ Pour
  • Vaste monde ouvert varié (montagnes, mer, rivières, urbain, rural..etc)
  • La conduite automobile plus précise qu'avant
  • Le tir assisté
  • Personnalisation des voitures (1000 combinaisons)
  • Beaucoup d'améliorations aux armes
  • Plusieurs types de véhicules (motos marines, avions)
  • Histoire riche et bien développée
  • Traitement dynamique
  • Points de contrôle bien placés
  • Les attributs de personnages
  • Les temps de chargement presque inexistants
  • Excellente durée de vie
  • Musique
- Contre
  • Vue intérieure des voitures toujours sans miroir
  • Trop de longs trajets inverses après une mission
  • Encore quelques bogues gênants évitables
  • Plusieurs missions redondantes
Frédéric Laroche donne la note globale de 9.9

Recherche

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux vidéo cette semaine (16 au 20 décembre 2019)

Lire la suite...

Sondage GF

Croyez-vous aux chances de succès de Google Stadia

Médias sociaux

À voir sur GF...