Test :: Killzone Mercenary ( PS Vita )

Notre test de Killzone Mercenary
Killzone Mercenary
  • Date de sortie : 9 septembre 2013
  • Console :
  • Éditeur : Sony Computer Entertainment
  • Développeur : Guerrilla

Nous avons pris connaissance de la guerre entre Helghasts et les forces de l'ISA (Interplanetary Strategic Alliance) en 2004, lorsque le tout premier jeu Killzone fût lancé. Débutant sur console PlayStation 2, les violents affrontements se sont poursuivis sur PS3 (et bientôt sur PS4), mais aussi sur PSP et désormais sur PS Vita. C'est d'ailleurs à cette version que nous nous sommes attardée. Une version qui souhaite offrir une expérience vidéoludique comparable aux versions ''console de salon''. Défi réussi? Voici notre avis de Killzone: Mercenary.

Histoire

Les événements se déroulent après ceux du Killzone original. Nous y sommes sous les traits du mercenaire Arran Danner, lequel allant d'un contrat à l'autre, répondant à l'appel de l'argent. Qu'importe le client, ISA ou Helghast (oui oui), pourvu qu'il paye bien. Mais ultimement, tout cet argent justifiera-t-il toutes les actions et exécutions exigées par ses employeurs, hum... Préparez-vous à vivre cette guerre, des deux côtés de la médaille.

Killzone Mercenary, 03

Jouabilité

Oui, Guerrilla Cambridge a réussi à rendre sur PS Vita, une expérience de jeu de tir à la première personne comparable à celle qu'on retrouve sur console PlayStation 2 ou sur PS3. Prise en main simple et efficace, bon usage de l'écran tactile, jouabilité fluide et magnifiquement bien rendu. Si vous avez déjà joué à un jeu de tir à la première personne sur PS3 ou Xbox 360, dites-vous qu'on y retrouve pratiquement le même positionnement de touches. Évidemment, ce qui le différencie des jeux de tir habituel, est l'usage de l'écran tactile. Grâce à celui-ci, on y sélectionne ''en jeu'' nos grenades, notre arme secondaire ou y éxécutons différentes actions. Par exemple, abaisser un levier en glissant notre doigt du haut vers le bas, ou planter notre poignard dans le coup de soldat Helghast. Cet usage de l'écran tactile s'exécute magnifiquement bien, j'ai vraiment adoré utiliser ces attaques au corps-à-corps.

Pour ceux qui sont moins familiers avec l'usage du tactile dans un jeu de tir à la première personne, sachez qu'il est toujours possible de choisir son arme alternative ou de lancer une grenade avec la croix directionnelle.

Personnellement, j'ai préféré y aller avec le tactile quand venait le temps de sélectionner mes grenades, mines ou autres, bien que l'usage de la croix directionnelle soit tout de même assez rapide et efficace. Disons que j'y allais 50/50, selon la situation en cours ou mon ''feeling'' du moment. Guerrilla Cambridge nous laisse donc ici le choix, ce qui est fort apprécié. De plus, bien aimé l'usage des attaques furtives. Loin d'être extrêmement réalistes et logique, l'intelligence artificielle des ennemis est habituellement à la hauteur et si par malheur (ou pas), ceux-ci vous détectent, ils déclenchent l'alarme, appellent des renforts (heureusement, ils arrivent tout de même en faible nombre, facile à repousser) et vous contournent dans le but de vous submerger. Ce qui m'amène à penser au niveau de difficulté, lequel m'a paru plus facile que dans les précédents volets.

Graphismes

Visuellement, Killzone: Mercenary est assurément le plus beau jeu de tir disponible sur la puissante PS Vita de Sony. Superbe gestion de l'éclairage, effet de fumée convaincant, belles explosions, environnement détaillé, remarquable modélisation des armes, distance d'affichage impressionnante et tout cela, dans une savoureuse fluidité. Ajoutez à cela des niveaux drôlement bien réalisés, détaillés et renfermant de nombreux recoins à explorer. Pour ce qui est des menus, il est simple de s'y retrouver et tout y est écrit en français.

Killzone Mercenary on PS Vita

Son et musique

Au sujet du français justement, sachez que tout le jeu, écrit comme parlé, est entièrement en français et ce, adapté de façon admirable et joué comme il se doit par les comédiens prêtant leurs voix au jeu. Les effets sonores sont convaincant, de même que la voix râpeuse des vilains Helghasts. Côté musique, on a un peu de tout : tantôt sombre, tantôt épique ou militaire, mais toujours parfaitement dans le ton de l'action en cours et fidèle à la populaire licence de Sony.

Durée de vie

Venir à bout, en ligne droite, de l'aventure solo de Killzone: Mercenary prendra environ six heures de votre temps. Relativement court, quoiqu'à travers ces neuf niveaux, on croise des terminaux informatiques (parfois cachés) que l'on doit pirater pour accéder à leur contenu. Via l'écran tactile, on sélectionne des symboles (pointes de tarte) qu'il faut regrouper selon le modèle exigé à l'écran, pour ultimement, pirater l'ordinateur et avoir accès aux informations qu'elle contient. On y retrouvera donc principalement, des informations sur l'histoire en cours, aidant ainsi à l'immersion et à la compréhension de tout ce qui se passe dans cette aventure. Plutôt intéressant, j'ai bien aimé ce système de ''hacking'' présenté sous forme de mini-jeu ou puzzle à résoudre, puzzle qu'il faut d'ailleurs solutionner avant le temps imparti.

Côté sauvegarde, malheureusement, impossible de l'exécuter à mi-chemin d'une mission. Quand on plonge dans une mission, on doit la terminer complètement, sinon il faut tout recommencer depuis le début de celle-ci. Par contre, si vous mourrez pendant une mission, le point de sauvegarde ou de réapparition n'est jamais bien loin et toujours bien positionné (sauf à la sixième mission où le jeu m'a fait réapparaître en dehors du secteur, me forçant à recommencer complètement la mission 6, alors que j'en étais à la quasi toute fin). Aaaaaargh!

Étant un mercenaire, toutes les actions que vous ferez dans ce jeu, vous donneront accès à des crédits, lesquels serviront à acheter des armes, des munitions ou des gadgets, sur le marché noir nommé ''Blackjack''. Ces achats effectués dans le mode campagne, seront automatiquement transférés au mode multijoueur en ligne. Par exemple, si vous faites l'achat d'une veste pare-balles ultra résistante dans le mode campagne, elle sera accessible gratuitement dans le mode multi. Bien aimé cet aspect.

Parlons-en du mode multijoueur, sans doute l'un des aspects les plus recherchés par de nombreux propriétaires de console PS Vita, dont moi. On a donc ici, une bonne et une mauvaise nouvelle. Laquelle voulez-vous en premier? La mauvaise? D'accord. Hé bien, malheureusement, le jeu souffre de problèmes de connexion. Sans doute victime de son succès et du fait que des milliers de joueurs attendaient depuis un moment déjà, un FPS digne de ce nom pour leur PS Vita. Tristement, rejoindre une partie en ligne ne se fait que très rarement du premier coup. Si au jour du lancement du jeu, réussir à rejoindre une partie en ligne fonctionnait 1 fois sur 10, au moment d'écrire ces lignes quelques jours plus tard, nous en sommes désormais à 1 tentative sur 4, ce qui est beaucoup mieux. Malgré l'immense mise à jour de 1.1 GB au lancement du jeu, laquelle servait à ''stabiliser'' l'ensemble de Killzone: Mercenary, cela n'a pas apporter grand-chose à la facilité de se connecter à une partie.

La bonne nouvelle? Une fois connecté à une partie en ligne (mise à mort en solo, en équipe ou Zone de Guerre), toute l'action qui s'y déroule se passe sans aucune latence ou ralentissement, bref, dans une savoureuse fluidité. Six cartes multijoueurs pour s'affronter jusqu'à huit joueurs, des cartes toutes bien conçues, modélisées, renfermant de nombreux passages, cachettes ou passerelles pour contourner l'ennemi. Franchement, l'expérience multijoueur que propose Killzone: Mercenary est la meilleure expérience ''jeu de tir à la première personne'' sur console portable. Plusieurs armes pour notre soldat, sans oublier les différents modèles de veste pare-balles (légère, lourde, moyenne, etc.). Ajoutez à cela les armes et gadgets Van-Guard qui, tombant du ciel à l'intérieur d'un gros cylindre métallique, peuvent nous aider à surclasser l'adversaire en terme de puissance de feu. Frappe aérienne, robot assassin téléguidé furtif, lance-missile auto-guidé, sont quelques exemples de ce que propose la technologie Van-Guard.

Pour le reste, système d'expérience en ligne, classement mondial et classement ''cercle d'amis PS Vita'' facile à consulter, j'ai adoré y jeter un oeil au quotidien pour voir mes statistiques et celles de mes amis. La façon dont il est conçu, on a le goût d'y rejouer une ou deux parties pour dépasser son ami le plus proche au classement. Certains lui reprocheront de ne pas offrir de modification d'armes ou de ''perks'' qui se débloquent au fil de notre expérience ''XP'' en ligne, mais pour ma part, cet aspect ne m'a pas vraiment manqué. Si je peux avoir un jeu de tir en ligne offrant de belles cartes multijoueurs, sans latence et avec un système de connexion efficace (ce qui manque pour l'instant), je serai satisfait. Ne reste qu'aux serveurs à s'ajuster à la vague de joueurs en ligne, ou à Guerrilla Games de nous offrir une nouvelle mise à jour. Notez par ailleurs, qu'il y a de nombreux joueurs en ligne. Souhaitons donc que le système de connexion s'améliore encore davantage question de ne pas perdre ce précieux noyau de joueurs.

Focus final

Définitivement, Killzone: Mercenary est le meilleur jeu de tir à la première personne sur PS Vita. Un jeu bourré de qualités autant du côté visuel, que du côté sonore, en passant par sa prise en main, ou son jouissif multijoueur en ligne. Ne reste qu'à améliorer le système de connexion et on aura ici, un FPS parfait pour console portable, parfait pour le ''hardcore gamer''. Alors, on achète ou pas? Attendez quelques semaines, que Guerrilla Cambridge améliore la connexion multijoueur. Ensuite, bondissez sur ce jeu, tel un bon mercenaire répondant à l'appel d'un lucratif contrat!


+ Pour
  • Visuellement magnifique
  • Prise en main efficace
  • Attaques au corps-à-corps jouissives
  • Multijoueur réellement fort amusant
- Contre
  • Problèmes de connexion pour accéder à des parties multijoueurs
  • Histoire bof...
  • Pas de sauvegarde à mi-chemin d'un niveau
  • Quelques bogues techniques
Steeve Tremblay donne la note globale de 7.9

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 18 septembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 2487 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents

À voir sur GF