Test :: Earth Defense Force 2017 Portable ( PS Vita )

Notre test de Earth Defense Force 2017 Portable
Earth Defense Force 2017 Portable
  • Date de sortie : 7 janvier 2013
  • Console :
  • Éditeur : D3 Publisher
  • Développeur : Sandlot

En 2007, le jeu EDF 2017 débarquait sur Xbox 360. Pour une raison très étrange, ce fut pour moi une expérience intéressante malgré le fait qu'il n'a pu obtenir un pointage élevé. Après une version 1,5 nommée EDF Insect Armageddon parue sur Xbox 360, PS3 et PC en 2011 dans le plus sombre anonymat nous arrive la réédition portable du jeu original seulement pour la console PlayStation Vita de Sony. Alors que l'on blâme à raison le manque de jeux de tir sur la Vita qui dispose de la puissance et des deux sticks pour en jouir, EDF 2017 Portable vient enfin combler une partie du vide. Nous l'avons joué pour vous et voici notre avis.

EDF2017 portable 1


Il aura fallu attendre 5 ans avant de le voir arriver à nouveau ce classique japonais du jeu vidéo. Ils ont, les japonais, cette relation avec les grosses créatures que nous avons moins ici en Amérique du Nord. On a qu'à se rappeler du monstre Godzilla populaire au cinéma ou encore de séries animées Japonaises des années 70 comme Goldorak ou Mazinger Z qui comportaient leurs lots de vilaines créatures mutantes ou robotiques. Ainsi, il ne faut pas se surprendre de constater l'immense popularité de ce jeu au Japon. Populaire au point de faire de cette version Vita, l'un des jeux les plus téléchargés de la courte histoire de la PS Vita en sol japonais lui qui est sorti là-bas tôt en 2012. Si, en l'examinant en superficie, on a du mal s'imaginer qu'EDF 2017 puisse se positionner comme best-seller, en le jouant, on comprend mieux que les ingrédients utilisés dans cette recette, aussi étrange qu'ils soient seuls, regroupés ensemble forme un plat relativement agréable, du moins sur portable.

 

Il est rapide, explosif et procure une bonne dose de plaisir malgré sa longue liste de problèmes de conception qui l'éliminent automatiquement comme candidat au jeu de l'année.


L'histoire de ce jeu demeure totalement banale alors que la ville de Tokyo dans un proche avenir est assiégée par une invasion extra-terrestre. Cette attaque prend la forme de vaisseaux qui envoient sur terre des hordes de fourmis et d'araignées répugnantes certes, mais surtout géantes. Vous incarnez un membre de l'escouade EDF pour Earth Defense Force qui a comme mandat de mettre un terme à cette menace en éliminant du premier jusqu'au dernier envahisseur. Pour vous aider dans votre mission, vous disposez d'un choix d'armes parmi plus de 150 qui ferait certainement rougir la National Rifle Association des États-Unis. Que ce soit fusils d'assaut, « sniper », lance roquet, lance-grenades et même lance-flamme, il n'en tient qu'a vous de trouver les combinaisons de deux armes qui vous permettront d'avancer à travers les 60 chapitres que compose l'histoire. Le concept demeure simple, les ennemis laissent au sol des améliorations d'armes, de la vie et des améliorations de boucliers que vous devez récupérer avant la fin du chapitre. Plus vous choisissez un niveau de difficulté élevé et plus les armes laissées au sol seront puissantes, ce qui vous permettra de refaire des chapitres précédents dont vous aviez eu de la difficulté, cette fois en écrasant, grâce à vos nouvelles armes, les hordes d'insectes et de robots avec un large sourire greffé au visage.

EDF2017 portable 2


Le jeu emprunte une vue à la troisième personne ce qui vous permet de voir votre personnage et ses alentours. Par exemple de voir la trajectoire complète des missiles envoyés ou encore de bien voir les insectes nous attaquer sur chaque côté. On contrôle notre personnage comme on le fait avec n'importe lequel « shooter » sur console en utilisant les deux sticks analogues pour nous déplacer et viser. Après avoir constaté que certains boutons sont bizarrement disposés, il est heureusement possible de les rétribuer plus logiquement pour ainsi avoir plus de plaisir.


Ce qui est étrange avec ce jeu est de constater qu'il comporte plusieurs problèmes parfois risibles mêmes qui devraient contribuer à en faire un véritable navet. Je parle ici de dialogues ridicules et redondants, de personnages AI qui tirent dans les murs pour atteindre des insectes qui sont de l'autre côté, d'objets qui passent à travers d'autres objets, de mouvements de caméra douteux de bonus qui sont déposés à des endroits impossibles à atteindre, de textures qui ne s'affichent pas toujours ou encore très tard, de véhicules incontrôlables, de survivre à une chute d'un édifice de 30 étages, mais de mourir avec un seul jet de bave de fourmi...etc. Comme vous le constatez, c'est une liste de problèmes peu éloquente, mais pourtant, de jouer à EDF 2017 Portable procure une dose de plaisir difficilement qualifiable ce qui en fait, à ma connaissance, un des seuls jeux pouvant prétendre réussir à nous amuser même avec autant de problèmes.

EDF2017 portable 3


Longue, la carrière solo offre énormément de temps de jeu oscillants entre 30 à 60 heures pour les maniaques qui voudront refaire les niveaux en rehaussant la difficulté, l'intérêt étant de débloquer des armes d'une puissance inimaginable. À noter que cette version PS Vita du jeu offre 7 nouveaux chapitres par rapport à la version originale du jeu qui en comptait déjà 53. Mais ce n'est pas tout puisqu'il est possible également de le jouer en coopération via réseau local ou encore via Internet jusqu'à quatre joueurs à la fois. Très rare sont les jeux coopératifs sur portables il faut le dire. En plus, un système de chat par écrit est supporté rendant possible la communication de messages courts entre joueurs. Par exemple, de demander à quelqu'un de nous réanimer ou encore de s'excuser d'avoir balancé une salve de missiles derrière la tête d'un allié. Un mode que nous n'avions pas connu avec la version de 2007 sur Xbox 360 permet de le jouer en ligne contre d'autres joueurs au peu comme un Call of Duty prolongeant encore l'expérience de jeu.


Si je mentionnais plus tôt dans le texte que le jeu souffre de bogues de collisions, il faut souligne que c'est un des rares jeux dans lequel l'environnement se détruit complètement rappelant un peu ce que nous avions vu dans le jeu Black il ya plusieurs années sur Xbox originale. Même si la destruction n'a que peu d'impact sur les combats, par exemple, une fourmi sur un édifice qui s'écroule n'aura rien, il reste que nous sommes en mesure de sentir la puissance de nos armes en constatant l'immense destruction qu'elles provoquent. C'est quand même utopique de se dire que pour sauver la ville de Tokyo, il faut la détruire... Un mot sur les véhicules qui sont nombreux dans le jeu. Hélicoptères, char d'assaut, moto et jetpack sont des exemples de véhicule qui vous sont accessibles dans le jeu autant en ligne que hors ligne. Malheureusement, ils sont pratiquement impossibles à contrôler ce qui vous poussera, à l'exception du jetpack, à les oublier.

EDF2017 portable 4

 

Focus final
Malgré le poids des années, Earth Defense Force 2017 s'avère un jeu idéal pour une console comme la PS Vita, même aujourd'hui. Il est rapide, explosif et procure une bonne dose de plaisir malgré sa longue liste de problèmes de conception qui l'éliminent automatiquement comme candidat au jeu de l'année. On en vient tout de même à trouver le bon dans ce jeu qui demeure avant tout une grande séance de défoulement bestial combiné à une très longue durée de vie tout cela pour 40 $, ce qui est raisonnable. Le développeur promet également des ajouts téléchargeables pour prolonger l'expérience. Bizarrement, EDF 2017 est un jeu très ordinaire que je vous conseille fortement.

 


Vidéo test: EDF 2017 PortableVidéo test: EDF 2017 Portable par GameFocusGameFocus


+ Pour
  • Très longue durée de vie
  • Les environnements destructibles
  • Des armes, des armes et des armes (150 au total)
  • Coopératif local ou en ligne
  • Prise en main facile
  • Très divertissant
- Contre
  • Histoire insipide, inodore et incolore prétexte à tirer dans le tas
  • Véhicules incontrôlables
  • Plusieurs niveaux identiques
  • Personnages alliés A.I. souvent stupides (vont tirer dans les murs, vont se placer devant votre missile...etc)
  • Abondance de « copier-coller »
  • Nombreux bogues de collision
  • Dialogues ridicules qui ne suivent pas l'action
  • Copie unilingue anglaise (version testée par GameFocus)
Frédéric Laroche donne la note globale de 6.5

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 18 septembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 1159 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents

À voir sur GF