Test :: Call of Duty: Black Ops Declassified ( PS Vita )

Notre test de Call of Duty: Black Ops Declassified
Call of Duty: Black Ops Declassified
  • Date de sortie : 12 novembre 2012
  • Console :
  • Éditeur : Activision
  • Développeur : Nihilistic Software

Disponible depuis l'hiver dernier, la console PlayStation Vita a suscité l'intérêt de nombreux joueurs qui rêvaient du jour où ils pourraient finalement jouir d'une petite portable munie de deux stick analogues. Et qui dit ''deux stick analogues'' dit ''jeu de tir à la première personne''. Bien que Sony ait tenté le coup côté jeu de tir avec la PSP, la prise en main qu'on y retrouvait se révélait au final, loin d'être à la hauteur. C'est donc avec une fébrilité certaine que les joueurs anticipaient l'arrivée d'un Call of Duty pour la PS Vita, lequel devait offrir une prise en main et une jouabilité équivalente à celle de la version PS3. Mais est-ce bien le cas? Est-ce que le studio Nihilistic Software a su créer une expérience de jeu semblable à la populaire version salon de Treyarch? Voici notre avis de Call of Duty: Black Ops - Declassified.

Histoire

Les événements se déroulent entre Call of Duty: Black Ops et Call of Duty: Black Ops 2, soit entre 1975 et 1982. Votre tâche si vous l'acceptez, consistera à compléter avec succès, diverses missions classées TOP SECRET. Vous y camperez les rôles de Frank Woods et Alex Mason, deux personnages clés de la série. Sauver des otages, trouver un colonel, empêcher un lancement de missiles, ne sont que quelques-uns des défis qui vous attendent...

Fonctionnement

Nihilistic a tenté d'appliquer à la console PS Vita, les contrôles classiques de Call of Duty et je dois reconnaître qu'on y retrouve ses repères assez rapidement. Bien que les touches soient positionnées de façon ''logique'', on constate tout de même rapidement l'imprécision des contrôles au niveau des stick analogues. Fort heureusement, un système d'aide à la visée s'applique par défaut au jeu. Pour ce qui est de l'écran tactile, on y retrouve la touche servant à lancer des grenades, des fusées aveuglantes, ou la touche permettant de donner des coups de couteau. Pas très convivial lorsque l'on souhaite agir rapidement. Le pavé tactile arrière est également pris en charge, lequel sert à retenir son souffle avant de faire feu avec notre carabine à longue portée (sniper). J'ai bien aimé cette utilisation du pavé arrière. Simple, efficace, fallait y penser.

Call of Duty: Black Ops - Declassified propose donc un mode Campagne (nommé Opérations) bien à lui, lequel nous remémore à l'occasion, certains passages du premier Black Ops et ultimement, nous met tranquillement la table vers le second opus. Par contre, on n'accroche jamais à ''l'histoire'' proposée. De plus, le mode Campagne propose un ''contre-la-montre'', à travers lequel, il faut atteindre de nombreuses cibles en carton sur un terrain d'entraînement, et ce, en un temps record. Amusant au premier passage, mais on s'en lasse rapidement.

Outre ce mode, on a également droit au mode ''Hostiles'', lequel propose cinq missions à travers lesquelles il faut repousser de nombreuses vagues d'ennemis. J'ai bien aimé ce mode, mais malheureusement, il ne se joue qu'à un joueur.

Les modes Opérations et Hostiles sont de plus, affligés de quelques irritants. Premièrement, aucun point de contrôle ou point de sauvegarde. Certaines missions du mode Campagne sont plutôt difficiles et le fait de mourir au 3/4 d'une mission à travers laquelle on a tant peiné pour s'y rendre, devient très frustrant à la longue. Autre irritant, l'intelligence artificielle des ennemis est l'équivalant d'un vieux journal emporté par le vent. L'ennemi fonce vers vous dans le but de mettre un terme à votre vie, mais il suffit parfois de se déplacer au dernier instant pour que celui-ci poursuive sa route jusqu'au bâtiment suivant, entre en collision avec un collègue, coince dans un mur et revient vers vous. Comme un vieux papier au vent, complètement hors de contrôle. Il ne reste qu'à tirer sur les ennemis qui s'avancent trop près de vous. Décevant.

Graphismes

On se retrouve avec un rendu visuel ressemblant à Resistance: Burning Skies, autre titre signé Nihilistic paru plus tôt sur la console PS Vita. Les cinématiques ont ce même effet ''carré'' lourd et imprécis que l'on retrouvait dans Resistance: BS. Côté positif, on nous offre de beaux effets d'ombres et de lumières, des déplacements fluides, des armes plutôt bien modélisées, des environnements assez détaillés, mais au final, qui manquent de finition. Et dire qu'à l'annonce de la PS Vita, Sony clamait haut et fort ses capacités techniques à offrir un rendu comparable à la PS3. On en est encore bien loin...

Son et musique

Le jeu est offert en français, parlé et écrit, ce qui est fort apprécié. Les effets sonores n'ont rien d'extraordinaire, mais sont tout de même acceptables. Par ailleurs, j'ai bien aimé le bruit des mitrailleuses, des explosions, la trame musicale bref, l'ambiance sonore est correcte, sans plus.

Durée de vie

Très très court, le mode Campagne ''Opérations'' se boucle en une heure. Le tout sera prolongé si comme moi, vous mourez à de nombreuses reprises dans l'une des 10 missions proposées. Pour ce qui est du Contre-la-Montre, celui-ci propose cinq courtes missions de moins d'une minute chacune. Que reste-t-il pour justifier l'achat de ce jeu portant le nom ''Call of Duty''? Le multijoueur bien sûr!

Multijoueur

Outre le fait que le jeu propose un mode Ad Hoc permettant de jouer en multi à l'aide de  deux console PS Vita côte-à-côte, CoD: BO - Declassified propose un multijoueur des plus complets, jouable à 4 contre 4. Cinq classes personnalisées pour y installer ses armes, grenades et aptitudes, six cartes et cinq modes de jeu. Les modes? Match à mort en équipe, Élimination confirmée, Zone de largage, Tactique en équipe et Mêlée générale. Tous ces modes sont fort amusants, les cartes sont assez bien réalisées, mais il est extrêmement difficile de rejoindre une partie. Le jour du lancement du jeu, il nous a fallu plus de vingt tentatives pour finalement, avoir accès à une partie en ligne. Trop de joueurs? Serveurs pas très efficaces? Qui sait. Le fait est qu'après quelques jours, il est désormais plus ''facile'' de rejoindre une partie. Au lieu de vingt tentatives pour réussir à jouer en ligne, il suffit généralement de 5 ou 6 tentatives. C'est tout de même déplorable, surtout pour la série Call of Duty qui nous a habituée à des serveurs ultra efficaces. De plus, une fois en ligne en plein carnage parmi l'équipe adverse, il m'est arrivé à 2 ou 3 reprises d'être déconnecté des serveurs, me retrouvant instantanément au menu d'accueil du jeu. Wow...

Dommage, car l'expérience multijoueur de Call of Duty: Black Ops - Declassified offre réellement une expérience pouvant s'apparenter aux versions consoles de salon. Rapide, amusant, j'ai eu beaucoup de plaisir durant mes parties en ligne, à gagner de l'expérience et faire plus de 31 kills dans une seule partie, comparativement à ma moyenne de 15 kills en version Xbox 360. Souhaitons une autre rustine qui saura améliorer le tout, car si un joueur souhaite atteindre le niveau Prestige dans ce jeu (niveau 40), la connexion devra être grandement plus efficace qu'elle l'est présentement.

Focus final

L'annonce d'un Call of Duty pour la console PS Vita fut la principale raison qui m'a poussé à en faire l'achat. Malheureusement, je me retrouve quelques mois plus tard avec un Call of Duty: Black Ops - Declassified qui a simplement confirmé les inquiétudes que j'avais envers cet opus. Pas hyper mauvais, mais très décevant. Un achat lorsqu'il sera à rabais (du genre moitié prix) sinon, passez votre tour.


+ Pour
  • Expérience en ligne assez complète (traitement visuel, modes, perks, armes, classes)
  • Mode Hostiles
  • Aide à la visée
  • Multijoueur très amusant, mais...
- Contre
  • ...très gros problèmes de connexion
  • Mode campagne très court
  • Longs chargements
  • Pas de points de sauvegarde
  • Intelligence artificielle horrible
  • Contrôles manquent de précision
  •  
Steeve Tremblay donne la note globale de 5.4

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 13 novembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 1621 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous profiter des ventes du Black Friday?

Commentaires récents

À voir sur GF