Test :: DragonBall Z Battle of Z ( PlayStation 3 )

Notre test de DragonBall Z Battle of Z
DragonBall Z Battle of Z
  • Date de sortie : 27 janvier 2014
  • Console :
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Développeur : ARTDINK

Y a-t-il quelqu'un, quelque part, qui n'a jamais entendu le nom Dragon Ball? Manga japonais ayant pour vedette le célèbre Goku, Dragon Ball est assurément l'une des bandes-dessinées les plus vendues à travers le monde. Mais il n'y a pas que cela, la série ayant fait le saut du côté de la télé, du cinéma, du jeu vidéo, des cartes à collectionner et j'en passe. Ici, nous nous attardons évidemment à la portion vidéoludique qui totalise dans son alignement, plus de 60 jeux. En cet hiver 2014, il est donc question du jeu Dragon Ball Z: Battle of Z. Développé par le studio japonais Artdink, voici donc notre avis sur ce premier titre original à paraître depuis Dragon Ball Z: For Kinect en 2012.

Au menu

Dragon Ball Z: Battle of Z se divise donc en trois sections : Missions en solo, Coopération et Combat par équipe. Pas de véritable campagne solo à compléter d'un bout à l'autre du disque de votre PS3, seulement une suite d'environ 60 missions à compléter sans véritable attachement du joueur, autant pour un non-initié à la série qu'un connaisseur. On s'y retrouve donc à combattre différents adversaires et créatures avec notre personnage, flanqué de héros bien connus de la série que nous aurons sélectionnés (et débloqués au fil de notre progression) pour nous aider à terrasser les ennemis de la zone. Le but étant donc simplement de repousser des vagues d'adversaires sur un terrain d'une assez bonne superficie.

Modes de jeu

L'intelligence artificielle des alliés comme des adversaires est capable du pire comme du meilleur. Nos alliés, tantôt efficaces et prompts à réagir à nos commandes, à nous venir en aide quand nous sommes dans le pétrin, tantôt aucunement conscient de notre existence. Même chose du côté des adversaires contrôlés par ''ia''. Disons qu'ils sont parfois beaucoup trop agressifs et étonnamment rapides pour nous rejoindre, quelque-soit l'endroit où nous sommes sur la carte, mais du même coup, ne peuvent parfois nous détecter à des lieux, ou ne pas nous voir si nous passons à proximité. Par contre, dès qu'ils nous ont vu, prenez garde à la déferlante de boules de feu, de coup de poings et autres trucs douloureux...

Mais bon, le mode solo n'est vraiment pas la force, ni l'attrait principal de Dragon Ball Z: Battle of Z. L'atout premier de ce jeu passe plutôt par son multijoueur. Si le mode Cooppération consiste essentiellement à réussir des missions avec des joueurs en ligne (qui sont très peu pour ce mode) au lieu d'alliés dirigés par ''ia'' comme c'est le cas en solo, le mode Combat par équipe est beaucoup plus intéressant. Jouable de 2 à 8 joueurs, les affrontements en équipes de 4 contre 4 sont drôlement amusant.

Du combat en équipe

On s'y retrouve donc en ligne, sous différentes règles que l'on peut modifier à notre guise, dans d'explosifs affrontements à huit joueurs. Beaucoup plus populaire auprès des propriétaires de Dragon Ball Z: Battle of Z, j'ai eu plus de faciliter à trouver des joueurs pour m'y amuser, quoi qu'ils ne sont pas des centaines de millier non plus. Comme c'est souvent le cas avec les jeux de combat, sachez que le défi y est plutôt relevé, alors prévoyez quelques parties en solo pour vous familiariser avec les contrôles. D'ailleurs, sachez que la prise en main nécessite quelques minutes, voire une bonne heure de pratique. Autant en solo qu'en multi, il n'est pas rare qu'au début, on se fasse tabasser de tous les côtés (gauche, droite, devant, derrière, dessus, dessous) sans trop savoir pourquoi, qui et comment ça s'est passé. Notez le ''matchmaking'' plutôt mal balancé, m'a souvent plongé dans des affrontements m'opposant entre autres, à un joueur de niveau 489, un autre de 618 et un autre de niveau 464 alors que j'étais niveau 9...

Salle d'attente de matchmaking

Côté mécanique de jeu, le tout n'est pas très convivial, pas vraiment fluide et la démarche (comme le vol) du héros est plutôt raide. Apprendre à bien manier son héros exige un certain investissement en temps, du joueur. Sans oublier que la caméra nous offre souvent, lorsque nous sommes à proximité d'un obstacle, des angles de vue gênant, celle-ci ne semblant pas réellement savoir où se positionner. Il faut donc constamment, repositionner nous-même la caméra dans la bonne direction avec le ''stick'' droit.

Revenons au combat en équipe. Le mode Combat par Équipe se joue sous quatre modes, soit: Normal, Score, Course de Boules de Cristal, Mêlées Générale. Les quatre modes sont amusants, mais j'ai surtout préféré le mode Normal, ce dernier étant un simple 4 vs 4 avec un nombre de réapparitions limitées. Course de Boules de Cristal est plutôt agréable aussi, mode dans lequel l'équipe ayant récupérée les sept Dragon Ball réparties sur la carte, l'emporte. Mais bon, peu de joueurs dans ce mode. Le mode Normal est vraisemblablement le plus populaire, sans avoir un bassin de joueurs à tous casser. Il arrive donc qu'on se retrouve dans la ''salle d'attente'' virtuelle d'avant combat, à attendre anormalement longtemps, comme à l'urgence. ''Monsieur Goku, vous êtes demandé en salle 3. Monsieur Goku? Ah, il a quitté.''

Graphismes

Les cartes sont plutôt jolies et assez variées. L'effet de profondeur ou la distance de champ de vision est impressionnante et donne un effet de grandeur. Mais rapidement, on constate que la zone est un peu plus petite qu'il n'y paraît, celle-ci étant entourée, voire délimitée par un champ de force (mur invisible). On peut grimper sur les structures, l'environnement est destructible, l'action est rapide mais, tout le rendu visuel est fait de façon ''grossière''. En fait, l'environnement général manque de finition, voire un peu terne par endroit. Même chose du côté des effets spéciaux qui n'ont vraiment rien d'exceptionnel. Disons que c'est ''correct'', sans plus. L'affichage des menus en jeu, jauge de vie et tout le reste est également problématique. Rien n'est véritablement expliqué, tout est confus, on s'y cherche durant nos premières parties.

Image en jeu

Son et musique

L'ambiance sonore est un ramassis de cris, de bruits de laser, d'explosion et d'alarmes. Ce n'est pas que les effets sonores sont de mauvaise qualité, c'est simplement qu'il y en a tellement en même temps, que le tout devient rapidement cacophonique. C'est probablement ce qui explique la musique en jeu qui semble quasi absente, n'étant qu'un simple murmure lointain. On se retrouve donc après quelques parties, à jouer à DBZ: Battle of Z avec le volume de la télé tirant vers le bas. Le jeu est en français écrit, mais en anglais pour les voix, donc sous-titré, ce qui n'aide en rien l'immersion. Mise en situation : En pleine action dans le mode solo, deux visages de héros Dragon Ball qui ''pop-up'' de chaque côtés de l'écran, se hurlant des commentaires en anglais, mais avec des ''bulles'' de lignes de texte sous leur visage. Inutile de vous dire qu'on rate complètement toute la ''discussion'' en cours, les ennemis déjà sur notre tête à essayer de nous éliminer, explosions dans nos oreilles, arbres déracinés, boule de feu dans le visage et tout le reste... combiné à la caméra qui tourne dans tous les sens. ''Quoi? Qu'a dit Piccolo à Raditz?''

Durée de vie

Plusieurs missions à compléter en solo comme en multi, déjà là, il y a de quoi s'occuper quelques heures. De plus, réussir une mission vous donne des cartes à collectionner, lesquelles permettant d'améliorer vos personnages. Mais bon, les missions solo sont loin d'être le principal atout de ce jeu, tel que mentionné plus haut. La durée de vie de ce titre dépendra donc de votre désir de poursuivre ou non, les affrontements en ligne. Oui, j'ai eu un certain plaisir en ligne, mais rien qui me donne le goût d'y retourner soir après soir.

Focus final

Le jeu s'adresse principalement à une clientèle de 10 à 14 ans, ou aux joueurs inconditionnels de la série qui auraient le goût de jouer avec leur héros favori le temps de quelques parties en ligne. Pas de véritable campagne solo, peu de joueurs en mode coop, pas de coop local, ne reste que le multi en ligne à huit joueurs pour véritablement s'amuser. Pour les amateurs de la série une location est justifiable, sans plus.


+ Pour
  • Plusieurs personnages
  • Mode multijoueur en ligne amusant
  • Grandes cartes
  •  
- Contre
  • Prise en main
  • Caméra
  • Visuel
  • Ambiance sonore
  • Pas de véritable campagne solo
  •  
Steeve Tremblay donne la note globale de 5.0

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 1275 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents