Game-Focus.com - Test :: Thief ( PC )

Notre test de Thief
Thief
  • Date de sortie : 23 février 2014
  • Console :
  • Éditeur : Square Enix
  • Développeur : Eidos Montréal

Test valide pour les versions Xbox One, PS4 et PC. Dans ce cas, le test a été effectué avec la version PC.

Pour plusieurs amateurs, la série de jeux vidéo Thief n’est qu’un nom ayant été absente pour une longue période de près de 10 ans. Pour d’autres, il s’agit d’une série mémorable dont le retour était attendu de pieds fermes. Alors que les possesseurs d’une console PS4 et Xbox One blâment le manque de jeux depuis leur sortie respective, le nouveau Thief dont la création a été confiée aux studios de Eidos-Montréal, devient un achat à considérer pour plusieurs.

thief003

Dans Thief, on nous propose un voyage dans un monde imaginaire rappelant l’époque victorienne dans laquelle ont été ajoutés des éléments technologiques qui ne devraient pas y être, comme l’électricité. Nous incarnons Garret, un voleur doué capable de se faufiler en douce dans les maisons pour dérober des biens qui seront ensuite revendus. Suivant un vol qui tourne mal, nous nous réveillons après une année d’inconscience empreinte de mystère. Dans ce contexte, nous tentons de découvrir ce qui nous est arrivé au moment ou la ville que nous connaissions a bien changé. Dans un monde maintenant lugubre infesté par la peste et dirigé par un tyran appelé «Le Baron», jamais l’écart entre les riches et les pauvres n’aura été aussi grand.

Les contrôles de Thief nous poussent à exploiter la furtivité au maximum. Vous devrez apprendre à progresser en faisant le moins de bruit que possible pour éviter d’attirer l’attention des nombreux gardes faute de quoi, vous devrez recommencer à nouveau. Pour y parvenir, il faut rapidement apprendre à se cacher et à se déplacer tranquillement dans l’ombre. Garett peut également lancer des objets dans une direction pour dévier l’attention et mieux contourner les gardes armés. À ce titre, j’ai eu beaucoup de difficulté avec le menu de sélection des objets qui se situe sur la croix directionnelle. Je devais parfois sélectionner 3 fois l’objet désiré avant de l’avoir dans la main. Est-ce ma manette trop sensible? Je ne saurais vous le confirmer. Pour le reste, notre personnage peut s’agripper à des parois et se glisser le long des corniches rappelant énormément le jeu Assassin’s Creed. De même, en laissant la touche « LT » enfoncée, le personnage va courir et enchainer les cascades en franchissant les obstacles devant lui.

thief-image-1

Dans la liste des outils à notre disposition, on compte sur un grappin pour nous hisser plus facilement en hauteur et différentes têtes de flèches. Par exemple, la tête d’eau pour éteindre à distance des torches et la tête explosive pour neutraliser quelques gardes en même temps. Impossible toutefois de saisir une épée laissée au sol par un garde, il vous faudra soit assommer le garde, vous cacher ou encore vous sauver en courant. Votre arbalète et les têtes de métal de vos flèches constituent votre seule véritable arme létale du jeu. Toutefois, les pointes de flèches sont extrêmement rares et difficiles à trouver, sans doute pour vous obliger à exploiter la furtivité. Les portes et coffres verrouillés peuvent parfois être ouverts par Garrett qui possède un doigté et les outils nécessaires. La manœuvre pour ouvrir ces coffres demeure assez simple, soit de tourner les sticks analogues au bon endroit. À certains moments, on vous proposera de résoudre des casse-têtes un peu plus robustes, qui consisteront à placer les morceaux dans le bon ordre. C’est en dérobant des objets de valeur cachés qu’il nous sera possible ne nous procurer des items à revendre servant à augmenter ensuite les capacités de Garrett nécessaires si on veut terminer l’aventure principale. Profitez-en pour acheter des pointes de flèches en métal.

Sur la durée de vie du jeu, un joueur très expérimenté qui jouera au niveau de difficulté moyenne pourrait terminer l’aventure en près de 15 heures ce qui est dans les normes des jeux d’aujourd’hui. Toutefois, s’il vous vient l’envie de refaire des passages pour compléter des quêtes secondaires, vous risquez d’être déçu puisqu’il est impossible de choisir un passage et de s’y rendre directement. Vous devrez retrouver l’endroit sur la carte pour réactiver la bonne mission. Donc, le jeu vous exige de vous souvenir le plus exactement possible de chaque mission, qui peut être derrière une fenêtre du 2e étage de la bijouterie par exemple, bref, pas évident!

thief-image-2

Visuellement, le jeu Thief se tire très bien d’affaire comptant sur de nombreux effets d’ombre et de brume. On peut lui reprocher cependant de ne jamais se dérouler en pleine clarté du jour ce qui nous oblige à demeurer constamment concentrés pour voir les objets et trouver les endroits cachés comme les portes et fenêtres servant à passer à l’étape suivante. Si vous êtes tentés de régler le jeu au maximum de clarté pour améliorer votre champ de vision, attention puisque vous aurez ensuite l’impression que les personnages de l’intelligence artificielle sont de véritables crétins, étant incapable de vous voir alors que vous êtes près d’eux. Dites-vous qu’ils ne sont peut-être juste pas supposés vous voir. Pour avoir une meilleure expérience, n’augmentez la brillance que légèrement.

Comme la furtivité est à la base du concept de Thief, les nombreux effets de lumière font partie de jeu en pouvant les utiliser à votre avantage. De même, de nombreux objets comme des chaises et bouteilles sont dynamiques ce qui veut dire que si vous les accrochez, ils risquent de bouger et faire du bruit alertant ainsi immédiatement les gardes. Je reproche le manque direction sur les missions à effectuer. Ainsi, nous avons malheureusement trop souvent l’impression de tourner en rond en cherchant ce qu’on doit faire pour progresser. En plus, comme le passage peut être une fenêtre ou une porte, il faut trouver la bonne, qui est identique aux autres.

Focus Final

Parfois frustrant, je reste convaincu que Thief est un jeu qui mérite qu’on lui consacre le temps nécessaire pour le savourer, mais si on l’aborde en ne faisant pas attention, qu’il devient alors très difficile pouvant en pousser certains à abandonner avant la fin. Mais ceux qui seront prêts à le jouer comme il a été prévu, soit le plus furtivement possible, vont y découvrir une expérience très intéressante comptant sur une bonne mécanique de jeu et une histoire riche. En le jouant, on comprend que Thief aurait pu être meilleur, mais n’exagérons rien à la négative, c’est loin d’être un mauvais jeu.


+ Pour
  • Plusieurs quêtes du scénario très surprenantes
  • Contexte de l'époque victorienne à la Steam Punk intéressant
  • Mécanique de jeu qui fonctionne bien
  • Excellente traduction française
  • Notre personnage parle
  • Oblige le joueur à travailler fort
- Contre
  • Se déroule dans l'obscurité sans cesse
  • Difficile de retrouver les quêtes pour les refaire
  • Beaucoup d'éléments identiques copiés-collés
  • Un peu décourageant pour certains joueurs non expérimentés
  • Le design de niveaux inégal
Frédéric Laroche donne la note globale de 8.0