Test :: Rygar: The Battle Of Argus ( Nintendo Wii )

Notre test de Rygar: The Battle Of Argus
Rygar: The Battle Of Argus
  • Date de sortie : 2 février 2009
  • Console :
  • Éditeur : Tecmo-Koei
  • Développeur : Tecmo-Koei
Les compagnies qui développent des jeux ont souvent l’habitude de reprendre des classiques et de les adapter aux consoles d’aujourd’hui. C’est le sort qu’ont réservé les gens de chez Temco au jeu Rygar. Ce dernier est sorti en 1986 et a connu un fort succès sur les bornes d’arcades. Ensuite, il a été adapté à la Nintendo en 1987. Quelques années plus tard, soit en 2002, il renaissait de ses cendres pour paraître sur la Playstation 2 sous le titre de Rygar : The Legendary Adventure. Et maintenant, six ans plus tard (2009), ce jeu refait une apparition, mais cette fois sur la nouvelle console de Nintendo. Rygar : The Battle of Argus est le même jeu que sur la playstation 2, mais adapté aux commandes de la Wii. Ce jeu a-t-il perdu un peu de son charme avec les années? C’est ce que nous avons regardé pour vous.

L’un des points qui a donné au jeu Rygar un tel succès c’est qu’il fut l’un des premiers jeux à avoir une histoire inspirée de la mythologie grecque. Les nombreux monstres que vous allez affronter, surtout les boss, sont tout droit sorti de cet univers. Dans Rygar : The Battle of Argus, l’histoire est plutôt simple.  Vous incarnez un héros nommé Rygar. Ce redoutable guerrier doit, à l’aide du Diskarmor, aller sauver la princesse Harmonia. Celle-ci a été kidnappée par Echidna et ses terribles Titans. Rygar doit donc ramener la princesse pour qu’Argus retrouve la paix et l’harmonie.

Les menus qui nous sont proposés sont bien faits, il est facile de s’y retrouver. Lorsqu’on débute une partie, il y a plusieurs options qui s’offrent à nous. Tout d’abord, il y a l’option Conquest Mode, ensuite il y a le Gladiator Mode suivi de l’onglet Gallery (vous pourrez déverrouiller des images, des vidéos ou tout simplement y écouter de la musique). Finalement, vous pourrez aller ajuster vos paramètres de jeux. Vous pourrez parcourir l’histoire de Rygar en sélectionnant Conquest Mode, car c’est ce dernier qui nous permet de jouer au jeu. Lorsque vous débutez, deux niveaux de difficulté vous sont proposés soit Facile et Normal. Dans le mode Gladiator, vous pourrez secouer la télécommande Wii pour éliminer vos adversaires. Ce mode est en fait un mode survie où vous devrez exécuter divers mouvements avec la Wii afin d’utiliser votre Diskarmor. Les concepteurs ont éliminé l’histoire, les chefs de niveaux et les multiples lieux à explorer pour laisser place à une petite plateforme où vous devrez affronter de nombreux ennemis.

Des graphiques dépassés.
Lorsqu’on parle d’un jeu Wii, on ne s’attend pas vraiment à des graphismes qui vont révolutionner le monde du jeu vidéo. L’histoire se répète donc avec l’arrivée de Rygar. J’ai inscrit plus haut que Rygar était une adaptation du jeu PS2 paru en 2002, toutefois il a conservé les mêmes graphismes désuets, à l’exception du héros qui a reçu une petite métamorphose. L’environnement où évolue notre héros est correct, pas d’extravagance. Il aurait été agréable d’avoir des graphismes un peu plus adaptés aux goûts d’aujourd’hui, mais ont peut faire avec. Les différents monstres que nous affrontons sont presque tous identiques, c’est-à-dire que, lorsqu’on affront des Roller (une espèce de gros ver), ils se ressemblent tous. De plus, c’est souvent les mêmes ennemis qui reviennent mainte et mainte fois.

Les animations sont-elles aussi désuètes? Malheureusement, sur cet aspect aussi nous avons eu droit à un copier-coller de la version PS2. Ce qui, pour ma part est très décevant. Par exemple, lorsque Rygar court ou bien glisse, on à l’impression qu’on déplace un personnage de papier sur un dessin de décor placé à l’arrière-plan. Le Diskarmor manque lui aussi d’animation, il semble toujours suivre le même chemin. Même si on frappe un rocher, il continuera sa course sans voir son parcours modifier. Les bâtiments nécessiteraient eux aussi une petite retouche. On a l’impression de voyager dans un décor de jeu des années 90.

Un GROS problème de caméra.
Un autre aspect graphique décevant est la caméra. Ce GROS problème affecte notre expérience de jeu en nous frustrant plusieurs fois. La caméra semble suivre notre personnage, mais elle va souvent se positionner à des endroits où l’on perd nos ennemis de vue. Si elle n’affecte pas nos combats, elle affectera nos sauts. Par exemple : lorsque vous devrez sauter par-dessus une crevasse, la caméra ira choisir un angle qui vous rendra la tâche beaucoup plus difficile. Quelques fois, la caméra nous fera même mourir.


Une musique qui vieillit bien...
L’un des aspects du jeu qui à bien vieillit est l’aspect du son. Les différentes pièces utilisées dans Rygar: The Battle of Argus sont bien choisies et bien jumelées au jeu. La musique nous donne l’impression d’être dans le jeu, elle nous immerge dans l’aventure.

Toutefois, il y a un Hic!
Au niveau du doublage, le jeu perd un peu de points. On à l’impression d’écouter un film mal doublé. Les voix que nous entendons ne sont pas synchronisées avec les lèvres des différents personnages. Cet aspect vient nuire à l’atmosphère dans laquelle la musique avait si bien réussi à nous plonger.

Des contrôles simples.
Rygar: The Battle of Argus nous offre deux modes de jeux et deux options de contrôle. Tout d’abord il y a le mode « Conquest » qui nous propose des contrôles simples et qui s’adressent à tout niveau de joueurs. Pour y jouer, vous devrez utiliser la Nunchuk et la Wii-Mote. Les touches A et B vous serviront pour lancer une attaque et pour confirmer ou bien annuler les différents choix que vous seront proposés dans le jeu. De plus, vous pourrez exécuter différents mouvements et combos en secouant la télécommande Wii. La Nunchuk, pour sa part, vous servira à diriger votre personnage (levier),vous servira aussi pour sauter (Z) et enfin à vous défendre (C). La croix directionnelle vous permettra de glisser. Toutes ces différentes actions sont très simples à assimiler. Le mode « Gladiator » vous permet de vous défouler un peu. Lorsque vous attaquerez des ennemis, vous devrez presser la touche (A) et exécuter divers mouvements préétablis afin d’anéantir les différents monstres.

Une arme redoutable.
Le Diskarmor est une arme redoutable qui vous servira à détruire tous les ennemis qui se dresseront sur votre route. Cette arme est en fait un large bouclier orné de plusieurs lames attaché à une chaîne. Vous pourrez améliorer l’efficacité de votre Diskarmor en récupérant des objets que laisseront vos ennemis. De plus, chaque amélioration vous donnera la possibilité d’user des services d’une créature. Il y a trois créatures à qui vous pourrez faire appel. Tout d’abord, il y a Cerberus, une espèce de chien de garde qui brûlera vos agresseurs. Il y a aussi Taros, un gigantesque guerrier des Dieux qui décimera vos adversaires à l’aide de la foudre. Finalement, il y a Siren, cette dernière gèlera vos protagonistes.

Un peu court.
L’histoire vous prendra une douzaine d’heures à compléter bien que le temps puisse varier selon votre expérience dans ce genre de jeu. Si vous vous lassez de l’histoire, vous pouvez aller vous défouler dans le mode Gladiator et détruire le plus d’ennemis possible afin d’avoir le plus haut nombre de points. Malheureusement, vous ne pourrez pas demander l’aide d’un ami afin de compléter votre quête, car il n’y a pas de mode coop ou multijoueurs. Il aurait été agréable de pouvoir affronter quelqu’un dans le mode Gladiator, via l’internet.

En conclusion, Rygar : The Battle of Argus est un bon jeu, même si les graphismes sont un peu désuets. Malheureusement, pour le nombre d’heures proposées par le mode Conquest le titre est cher payé. Cependant, si vous pouvez mettre la main sur ce jeu, lorsqu’il sera un peu moins cher, il vaut le détour. Vous aurez du plaisir à décapiter les « Boss » à l’aide du Diskarmor. La caméra vous fera toutefois grogner une couple de fois, mais vous saurez passer par-dessus. Ce jeu s’adresse à tous les types de joueurs, de débutant à expert, cependant, les joueurs plus expérimentés n’y trouveront pas un gros défi.

+ Pour
  • +Contrôles simples
  • +Musique intéressante
  • +Le Diskarmor, une arme redoutable
- Contre
  • -Graphismes désuets
  • -Très court
  • -Pas d’option pour jouer en coop ou en ligne
  • -Cher pour ce qu’il offre.
Rédaction Game-Focus donne la note globale de 6.7

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 20 novembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 2348 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous profiter des ventes du Black Friday?

Commentaires récents

À voir sur GF