Test :: Disney Planes ( Nintendo Wii )

Notre test de Disney Planes
Disney Planes
  • Date de sortie : 5 août 2013
  • Console :
  • Éditeur : Disney Interactive
  • Développeur : BEhaviour Games

Dans les salles de cinéma depuis le 9 août 2013, le film Disney Planes, est la nouvelle réalisation de DisneyToon Studios et Walt Disney Pictures. ''Spin-off'' de la populaire franchise Cars (Les Bagnoles), cette oeuvre mettant en vedette l'avion Dusty, est la première d'une série de trois, prévue par Disney. Film surtout destiné aux enfants, Disney propose aux plus jeunes de s'y plonger davantage à travers un jeu vidéo basé sur ce dernier. L'expérience proposée par le jeu Disney Planes plaira-t-elle à votre jeune pilote amateur de 8 ans qui a adoré le film? Voici notre avis.

Histoire

Bienvenue dans le monde de Disney ''Les Avions'', où vous apprendrez à maîtriser votre peur des hauteurs. Suivez-y les leçons de Skipper et envolez-vous au-dessus du monde des Bagnoles dans de nouvelles aventures. Différentes avions/personnages, modes de jeux et aventures vous attendent dans cette adaptation vidéoludique du film à succès.

Apprenez à piloter

Le jeu se divise en quatre modes de jeu : Mode histoire, Vol Libre, Rallye Aérien et Chasse aux Ballons. Tous ces modes de jeux peuvent se jouer seul, ou entre amis en mode local, bien assis sur le divan. D'ailleurs, notez que le jeu en général, est beaucoup plus agréable à deux joueurs, l'écran scindé en deux.

Les appareils se pilotent de deux façons : Uniquement avec la manette Wiimote, ou avec la combinaison Wiimote + Nunchuk. Bien que les deux manières nécessitent un bon temps d'adaptation, j'ai préféré y aller du simple usage de la manette Wiimote. Pour piloter, il ''suffit'' de maintenir sa manette à l'horizontale en pointant le téléviseur et de la bouger dans les airs comme si on tenait d'une main, un avion en papier. Vous voyez le genre? La précision est tout de même au rendez-vous, les commandes répondant bien à mes légers mouvements de poignets. Pour le reste, accélération avec le bouton B, bouton A pour utiliser un article spécial (j'y reviendrai plus loin), coup sec vers le haut pour faire demi-tour (180), coup sec vers le bas pour une boucle de 360 degrés et des coups secs à gauche ou droite pour faire des tonneaux. C'est tout. Et n'ayez crainte, même si votre technique de pilotage n'est pas parfaite, votre avion/personnage ne peut pas s'écraser et exploser en mille morceaux. Foncez dans une montagne, sur la terre ferme ou en pleine rivière et votre avion restera intact. Je comprends le principe, étant donné que ces avions sont ''vivants'' et qu'en s'écrasant, ils pourraient donc mourir. Rappelons-nous qu'après tout, ce jeu est destiné aux enfants.

Graphismes

Nous avons testé Disney Planes version Wii, sur une Wii U. Visuellement, rien d'exceptionnel, quoi que le jeu s'en tire plutôt bien. L'univers est coloré et propose une bonne distance d'affichage, par contre, l'environnement général manque de détails, mais n'en demeure pas moins qu'on constate le feuillage des arbres s'envoler qu'en on passe trop près, ou les gouttelettes d'eau qui s'élèvent en passant en rase-motte au-dessus d'une étendue d'eau. La superficie générale de l'environnement n'est pas très étendue, quoi qu'acceptable pour ce type de produit. Si fiston s'éloigne trop loin, le jeu, suite à un bref avertissement, fera faire un demi-tour forcer au jeune pilote virtuel. Pour le reste, pas de bogue majeur, les menus sont très simples et tout y est écrit en français.

Son et musique

La trame musicale de Disney Planes est plutôt bonne et saura charmer le joueur. Pour ce qui est des effets sonores, ils m'ont semblé désuets et sans saveur. Côté vocal, le jeu y est aussi tout en français, ce qui est fort apprécié. Par contre, les commentaires des avions sont ultra répétitifs, majoritairement inutiles et exaspérant.

Durée de vie

Le mode histoire propose sept avions, dont quatre qui sont disponibles dès le lancement du jeu. Chacun des avions propose avec lui quatre niveaux, allant de la course contre-la-montre, en passant par le boulot de chauffeur de taxi volant (ennuyeux à mourir, beaucoup trop long et difficile), de la récolte de plantes ou l'arrosage des champs, pour ne nommer que ceux-là. Chaque niveau exige du joueur qu'il exécute différentes missions ou tâches. Un mode correct, sans plus, selon l'avion choisi.

Le mode Vol Libre propose de choisir parmi 10 avions : Dusty, Zed, Ned, Skipper, Chupacabra, Bravo, Echo, Ripslinger, Bulldog, Ishani. Notez qu'on constate une légère différence dans la prise en main de ces quelques appareils. Ce mode permet donc de se balader comme bon nous semble, à travers les 9 niveaux que l'on aura éventuellement débloqués. À travers ceux-ci, on s'amuse à récupérer les dix pièces de casse-tête, dissimulées ici et là. Ce mode fut sans contredit, mon favori, surtout à deux joueurs. Le mode Vol Libre est idéal pour peaufiner ses talents de pilote.

Le mode Rallye Aérien propose quant à lui, des courses contre-la-montre et des courses jusqu'à six joueurs. Dans ce mode, il faut passer à travers des portails pour éviter de se retrouver à l'arrière du peloton. Pas évident de passer par tous ces portails, on se retrouve plus souvent qu'autrement, à voler tout croche, à essayer de ne rien manquer sans pouvoir se concentrer sur la course. De plus, le mode rallye renferme sur ses parcours, des points d'interrogation de couleur vert, lesquels renferment des ''attaques'' spéciales, à la Mario Kart. Du genre : Enclume, Radio, Flocon, Ailes, Tornade, etc. Je parlais plus haut des commentaires audio, hé bien dans ce mode, ceux du commentateurs sont insupportables.

Finalement, le mode Chasse aux Ballons déclarant vainqueur, le joueur qui aura cumuler 2500 points. Des ballons rouges, bleus et jaunes renfermant différent nombres de points. Pas mauvais, j'ai bien aimé ce mode également. Ici aussi, les commentaires de l'intelligence artificielle sont vraiment gênants.

Rappelons que tous ces modes peuvent se jouer seul ou à deux (local) et que le deuxième joueur peut rejoindre la partie en cours à tout moment, de même que la quitter. Il suffit d'appuyer sur la touche (+) de la Wiimote pour rejoindre la partie, ou (-) pour quitter. Une bonne idée de la part du développeur, bEHAVIOUR.

Focus final

Disney Planes, l'adaptation vidéoludique du film du même nom est loin d'être le meilleur jeu de l'année 2013, mais n'est pas le pire non plus. S'adressant principalement aux enfants de 7 à 10 ans, l'achat de Disney Planes peut être à considérer pour ceux-ci. Mes deux assistants testeurs (8 et 11 ans) ont tout de même apprécié l'expérience générale, mais c'est le plus jeune de 8 ans qui a davantage été conquis. Au final, un achat lorsqu'il sera à moitié prix ou une bonne location pour le plus jeune, un samedi pluvieux d'automne.


+ Pour
  • Amusant à deux joueurs (local)
  • Mode libre
  • En français
  • Visuellement correct et bonne distance d'affichage
  • Multijoueur local ''drop-in drop-out''
  • Avion ne peut pas s'écraser (utile pour les jeunes joueurs)
  • Prise en main simple...
- Contre
  • ...mais pas évidente à maîtriser
  • Certaines missions ennuyeuses et d'autres trop difficiles pour rien
  • Commentaires audio exaspérants
  • Conseils pas évident à saisir (Quoi? Que signifie cette image? Je dois? Hein?)
Steeve Tremblay donne la note globale de 5.8

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 18 septembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 1272 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents

À voir sur GF