Test :: Angry Birds Space ( Mobile )

Notre test de Angry Birds Space
Angry Birds Space
  • Date de sortie : 21 mars 2012
  • Console :
  • Éditeur : Apple
  • Développeur : Rovio

11 décembre 2009. Ce jour mémorable, unique, changea à jamais la vie des membres du studio finlandais, Rovio Entertainment. Oui, ce jour-là, Angry Birds était né. Tout d’abord lancé via le App Store, le jeu se retrouva par la suite propulsé sur la plupart des systèmes. 12 millions de copies vendues sur le App Store, 700 millions d’unités vendues tout système confondus, il n’était guère étonnant d’apprendre le développement d’un tout nouvel opus, nommé Angry Birds Space. Voici notre avis de ce joli petit jeu, fort attachant.

Histoire
 
Une pince géante de l’espace s’est emparée d’un mystérieux oeuf d’or et a pris la fuite à travers un étrange vortex, poursuivie par un oiseau de glace. N’écoutant que leur courage, les oiseaux colériques partent à l’assaut de cette griffe menaçante en empruntant eux aussi le fameux vortex. Ceux-ci se retrouvent par la suite dans l’espace, dans une toute nouvelle galaxie, entourés de cochons inter-galactiques...
 
 
Fonctionnement
 
La mécanique du jeu d’Angry Birds Space est principalement la même que son prédécesseur : on propulse au loin un courageux petit oiseau à l’aide d’un lance-pierre géant vers une structure de solidité discutable, pour qu’ultimement celle-ci s’écroule et emporte dans une mort atroce vers le vide cosmique, de vilains cochons vert de l’espace. La grosse différence de ce Angry Birds versus l’original, est bien sûr le vide cosmique de l’espace, mais surtout, la gestion de l’attraction planétaire ou de l’absence totale de gravité. Ce nouvel aspect ajoute évidemment un côté encore plus stratégique au jeu.
 
Un arsenal composé d’oiseaux
 
Afin de repousser ces cochons verts moqueurs comme il se doit, nous avons sous la main, six races d’oiseaux : l’oiseau rouge habituel, vedette de la série. L’oiseau orange et bleu qui peut se diviser en trois pour des attaques faibles, mais pouvant toucher trois secteurs à la fois. L’oiseau bombe qui au moment souhaité, explose au touché de notre doigt. L’oiseau mauve spécialisé dans le changement de direction vers un point précis, lieu choisi à la pression de notre doigt. Ensuite, vous avez l’oiseau glacé qui peut faire geler un secteur précis d’un obstacle (très utile pour affaiblir une structure cimentée, laquelle se fracassera avec aisance une fois gelée). Finalement, le gros oiseau vert et sa grosse voix de baryton qui défonce tout sur son passage. Mon préféré? L’oiseau mauve et ses attaques précises, rapides.
 
 
Tous cet arsenal à plumes doit donc être utilisé à bon escient. Puisqu’il faut jauger et analyser la taille d’une petite planète, ou d’une surface, il arrive qu’il faille lancer son oiseau vers le dessous d’une planète, pour que l’oiseau contourne celle-ci et atteigne sa cible par l’arrière. Ou bien, il arrive aussi que certains cochons soient munis d’équipements de protection, ou d’un casque pressurisé pour les sorties dans l’espace sans gravité et sans oxygène. Dans un cas pareil, il suffit de fracasser la vitre de son casque pour que le cochon manque d’air et qu’il se transforme en cube de glace. Au moindre contact, s’il percute un débris, une météorite, c’est la fin pour le vilain cochon. Il éclate en plusieurs morceaux. L’ajout de l’attraction planétaire dans une zone précise ou l’absence complète de gravité, donne d’ailleurs souvent lieu à de superbes coups de maître inattendus (les débris cherchant à se rapprocher du coeur de la planète font que ceux-ci se resserrent sur les cochons jusqu’à les éliminer, alors que l’on croyait avoir perdu notre partie). Prend ça mon cochon!
 
Graphismes
 
Tout aussi joli et attachant que son prédécesseur, Angry Birds Space offre des graphismes légèrement plus léchés que le jeu original. Les oiseaux sont jolis, les animations sont étonnantes, quand on prend le temps de les observer. Même chose pour les mignons cochons vert de l’espace. Un oeil au beurre noir, la bouche qui semble faire ’’ouf!’’ lorsque que le cochon constate qu’il est encore en vie suite au lancement de votre oiseau colérique, tout est très joli. L’environnement général est très beau et les bâtiments des cochons sont étonnant d’originalité et offrent par moment de bons défis à résoudre.
 
 
Son et musique
 
On retrouve la fameuse pièce originale de la série Angry Birds. Sans oublier, l’ambiance sonore si rigolote qui saura assurément séduire le joueur. Que ce soit au niveau des cris des oiseaux qui foncent sur leur cible, du bruit des débris qui volent en tous sens, ou du ronflement des cochons, l’ambiance sonore d’Angry Birds Space est succulente.
 
Durée de vie
 
60 niveaux, répartis sur deux planètes : Pig Bang et Cold Cuts. Le dernier niveau de chacune des planètes étant un affrontement contre un boss mécanique contrôlé par un cochon de l’espace. Vous débloquerez également le premier niveau de la planète Danger Zone. Cette dernière, comprenant 30 niveaux supplémentaires, pourra être vôtre si vous déboursez un autre 0,99$ supplémentaire. Ce n’est qu’un dollar de plus, mais je trouve cela quand même dommage qu’il ne soit pas inclus dans le jeu de base. Également, vous aurez accès à la planète Eggsteroids. Celle-ci, très mystérieuse, offre une jouabilité étonnante et inattendue qui propose des niveaux rappelant de célèbres jeux. Comme par exemple, celui à l’image de Super Mario Bros : que des blocs structurés comme dans Mario, un de ceux-là renferme un cochon et d’autres des légumes. Un niveau comme celui-là se termine en cinq secondes. Bof. Comment avoir accès aux niveaux spéciaux de Eggsteroids? Il faut découvrir les oeufs dorés dissimulés à certains endroits précis. Entre autres... rapprochez-vous, je vais vous confier un secret... chuuuut... Sur la planète Cold Cuts, niveaux 13, il y a un oeuf doré donnant accès au niveau Eggsteroids fonctionnant à la façon du légendaire Breakout. Chuuut... Ajoutez à cela Star Castle, Bubble Bobble et Space Invaders. Re-chuuuut...
 
 
Les niveaux se complètent donc tous assez rapidement. Quelques-uns m’ayant donnés beaucoup plus de fil à retordre que d’autres. Étant donné qu’il y a toujours la possibilité d’obtenir trois étoiles par niveaux, il est toujours agréable de refaire ceux à travers lesquels nous n’avions obtenus qu’une ou deux étoiles. De plus, sachez que si vous êtes coincés dans un niveau, lequel semble à première vue impossible à résoudre, vous pouvez utiliser votre méga attaque de la mort qui tue. Celle-ci, remplace votre oiseau par ce qui semble être un petit paquet blanc, lequel libère un aigle spatial gigantesque, emportant tout sur son passage. Prenez garde, ces monstres de l’espace sont en quantité limitée.
 
Focus Final
 
Vous avez aimé le premier Angry Birds et recherchez de nouveaux défis dans la lignée de l’original? Faites courir vos doigts et faites l’achat d’Angry Birds Space, ce sera un 0,99$ bien investi. Vous aimez capturer de vrais oiseaux dans la forêt dans le but de les lancer de toutes vos forces sur le mur de brique de votre maison? Allez consulter.

+ Pour
  • Joli Ambiance sonore Puzzles amusants à résoudre Niveaux secrets Eggsteroids Drôle Très addictif...
- Contre
  • ...Très addictif Un peu court Danger Zone payante
Steeve Tremblay donne la note globale de 8.7