Dossier Game-Focus : La série DOOM à travers le temps [55548]

Dossier Game-Focus : La série DOOM à travers le temps

GF, le plus imposant site Web au Québec sur les jeux vidéo

Les gros titres...

Hidden Agenda par les créateurs de Until Dawn
Les ''Games with Gold'' du mois d'octobre sont dévoilés
L'univers Zelda s'ajoute à celui de Monster Hunter Stories
Nouvel extrait vidéo du jeu Code Vein

À ne pas manquer

Dossiers

DOOM : Populaire série de jeux de tir à la première personne que j'affectionne tout particulièrement. Par l'arrivée prochaine d'une toute nouvelle mouture bien fraîche, il m'est venu à l'idée de creuser un peu sur les origines de cette savoureuse série signée id Software et ses quelques itérations.

L'origine du mal

Le premier DOOM fut lancé en 1993 sur PC DOS et mettait en vedette, un space marine sans nom, que les gens nommaient simplement le ''Doomguy''. Ce dernier devait repousser les forces de l'Enfer et ses hordes de créatures démoniaques. Pourquoi cette absence de nom? Le game designer John Romero justifiait cette décision en mentionnant que le space marine de l'aventure, c'était le joueur, donc vous. Il n'avait pas de nom parce que pour tous et chacun, il portait le nom du joueur. On misait sur l'immersion complète. Après tout, c'était un jeu à la première personne duquel on découvrait l'action à travers les yeux du héros. Rappelons-nous que le genre FPS était tout jeune à l'époque.

Et pourquoi le nom DOOM? John Carmack, l'un des créateurs du jeu a eu l'idée du nom en regardant le film de Tom Cruise : The Color of Money (La Couleur de l'argent), paru en 1986. Dans une scène, Tom Cruise débarque avec une jolie boîte contenant une baguette de billard spéciale qu'il présente comme étant ''DOOM''. Hé oui, c'est tout simplement cela.

Maintenant, je vous invite à visionner la vidéo promotionnelle mettant en vedette Bill Gates, servant à démontrer à quel point, DOOM et sa vue à la première personne, proposeront une expérience vidéoludique dès plus réaliste...

On connaît la suite : DOOM changea à jamais l'univers du jeu vidéo, mais pas uniquement d'un côté positif puisqu'avec ce ''réalisme jamais vu à ce jour'', venait... la controverse. Le jeu était critiqué par les organisations religieuses en raison de son ambiance diabolique, présenté comme un ''simulateur de meurtres de masse'' par d'autres, semant la crainte en vue de l'arrivée prochaine de la réalité virtuelle (nous sommes en 1993!) par son côté extrêmement réaliste du meurtre. En 1999, des enquêteurs prouvaient que les auteurs du massacre de Columbine High School (Eric Harris et Dylan Klebold) étaient des joueurs de DOOM. Une rumeur mentionne qu'Harris s'était créé un niveau de DOOM à l'image de son école, étudiants compris. Niveau qu'il jouait encore et encore pour se pratiquer...

Le premier DOOM n'aura laissé personne indifférent, en bien comme en mal. Je me souviens encore du lancement du jeu, à quel point son rendu visuel m'avait impressionné, sa mécanique de jeu, la possibilité d'y jouer à deux entre autres avec l'ami Yan-Nick que vous avez pu découvrir dans mes récents vidéoblogues.

DOOM 2

1994, l'arrivée de DOOM 2 : Hell on Earth. La prémisse? De retour de l'Enfer, notre Doomguy découvre la Terre envahie par les démons, lesquels ont tués des milliards de personnes. Rien d'original, mais c'était DOOM 1, en mieux. Rendu visuel amélioré, multijoueur amélioré, acclamé par la critique et les joueurs, DOOM 2 était vraiment un solide jeu. L'année suivante, une extension vit le jour (Master Levels for DOOM 2) comprenant 21 niveaux supplémentaires. lien Steam pour infoslien Steam pour infos

DOOM 3

Après une longue pause de dix longues années, DOOM est de retour en 2004 avec un troisième volet officiel, présenté comme étant un reboot de la licence. Propulsé par l'étonnant moteur graphique idTech 4, l'aventure nous plonge cette fois-ci sur la planète Mars, en 2145! Les scientifiques ont malencontreusement ouvert un portail vers l'Enfer, créant l'invasion des démons sur la planète rouge. Ambiance horrifique hautement efficace, genre démoniaque toujours aussi présent, ce jeu m'a donné froid dans le dos. D'abord lancé sur PC, puis Mac et Linux, un port pour la Xbox vit le jour en 2005. Une bonne version, quand même.

Vendu à plus de 3.5 millions de copies, DOOM 3 fut un grand succès. Le jeu était si beau, si impressionnant technologiquement et que dire de l'ambiance sonore! J'ai adoré! Trent Reznor du groupe Nine Inch Nails, grand fan de la licence DOOM devait produire la musique et les effets sonores de DOOM 3, mais pour des contraintes de temps et d'argent, le projet a échoué. Au final, le batteur du groupe (Chris Vrenna) a composé la chanson thème du jeu. Et elle est plutôt réussi! lien YouTube vers la pièce musicale

Je me souviens encore d'un reproche que l'on faisait à ce jeu : On est en 2145 et pas foutu d'avoir une lampe torche fixée à notre arme! Soit on utilisait notre arme, soit on utilisait la lampe torche. Le ruban adhésif, vous connaissez? 

2016, le grand retour

Une autre longue pause, cette fois-ci de douze années, pour voir enfin aboutir sur nos consoles de salon et PC de ce monde, DOOM. Bâti depuis le nouveau moteur graphique idTech 6, ''DOOM 4'' a connu un développement dès plus chaotique. Un reboot, la suite de DOOM 3, un prologue? Rien de tout cela, c'est simplement un nouveau DOOM (selon Todd Hollenshead, président de ID Software) qui ramènera entre autres, quelques vilains des précédents volets et surtout, l'univers si unique de la licence.

Le jeu fut d'abord annoncé en 2007 par John Carmack lors du QuakeCon 2007. ''Le jeu sera trois fois plus joli que RAGE'' (jeu qui était déjà en développement par le studio à l'époque), avait déclaré Carmack en août 2008, graphismes à 60 FPS et tout. Une fois le lancement de RAGE effectué en 2011, le studio souhaitait mettre dorénavant toutes leurs énergies à compléter le développement de DOOM 4. ID Software venait d'être acheté par Bethesda Softworks, le développement changeait un peu de direction, les premières images non officielles furent publiées en 2012, images discréditées par Matthew Hooper de ID Software, John Carmack quitte pour travailler sur l'Oculus Rift. En 2013, rien ne va plus, la création de DOOM 4 est un véritable enfer. Surtout depuis les changements de 2011.

On recommence pratiquement tout l'exercice, le jeu se nommera simplement DOOM. Nouveau site web officiel en 2014, on annonce en 2015 que le jeu tournera en 1080p 60 FPS, phase bêta, promesse d'une campagne solo de 13 heures, multijoueur prometteur avec ses 9 cartes, DOOM verra finalement le jour ce 13 mai 2016. Au final, il s'agira d'un reboot complet de la licence qui mettra en vedette... le Doomguy.


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 25 septembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 3036 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents

À voir sur GF