For Honor : nous l'avons essayé, nos impressions [57315]

For Honor : nous l'avons essayé, nos impressions

GF, le plus imposant site Web au Québec sur les jeux vidéo

Les gros titres...

THQ achète le studio derrière Biomutant
Pokémon Ultra Sun et Pokémon Ultra Moon sont maintenant disponibles
Les membres PS Plus profitent d'une vente Vendredi Fou anticipé
Nouvelle bande-annonce du jeu Code Vein
Premières impressions

 

C'est dans les locaux d'Ubisoft Montréal que nous avons pu mettre la main sur leur nouvelle IP : For Honor. Durant 3 heures, nous avons pu essayer 2 modes multijoueur ainsi que 2 missions de la campagne solo. Impressions.

 

 

Cette session preview était l'occasion de dévoiler les 3 nouveaux personnages jouables, un pour chaque faction. Le Shobuki chez les Samouraïs, sorte de grosse brute qui se bat avec une masse géante, Le Peacekeeper chez les Chevaliers qui est une sorte d'assassin très vif qui se bat avec une épée dans chaque main. Enfin, pour compléter les rangs des Vikings, le Warlord se bat avec une épée et un bouclier. À peine le temps de se familiariser avec les commandes à travers un tutoriel que nous voilà plongés dans le mode en ligne, le cœur du jeu.

Nous avons pu tout d'abord essayer le mode Dominion, impliquant 2 équipes de 4 joueurs qui tentent de dominer le champ de bataille en capturant 3 zones. À la manière d'un MOBA, des soldats se battent aux côtés de chaque équipes, libre à vous d'assister votre armée ou de vous concentrer sur les héros adverses, ce qui est bien sûr plus rentable. Capturer une zone octroie 100 points, tandis que les soldats contrôlés par l'IA valent 1 point chacun et les héros ennemis 5 points. La première équipe à 1000 points empêche ses adversaires de respawn en cas de morts pouvant ainsi mettre fin à la partie si ces derniers n'atteignent pas 1000 à leur tour. Ce mode semble être la façon la plus simple de commencer à jouer en ligne avec un côté assez bourrin mais qui demande un minimum de stratégie et de cohésion d'équipe pour être efficace.

 

 

Le deuxième mode que nous avons expérimentés est le mode Élimination. Nous avons toujours 2 équipes de 4 qui s'affrontent mais cette fois pas de points ni de soldats contrôlés par l'IA : vous devez simplement éliminer l'adversaire. Des bonus d'attaque, de défense et de vitesse sont disséminés sur la carte et la première équipe à 3 victoires sur 5 manches l'emporte. Si un adversaire tombe, il peut être ranimé par ses compagnons pour un temps limité. Par contre si vous abattez un ennemi à l'aide d'une exécution ou d'un élément mortel du décor, celui-ci ne pourra plus réapparaître de toute la manche. Ce mode de jeu est beaucoup plus stratégique et demande que votre équipe soit parfaitement synchronisée en gérant avec précision les pouvoirs de chacun et les duels.

Le dernier mode, que nous n'avons pas eu l'occasion d'essayer est le mode Duel qui, comme son nom l'indique, consiste en des combats en 1 contre 1.

Nous avons également pu apprendre le fonctionnement de la Guerre des Factions, une sorte de méta-jeu où chaque victoire fera grimper votre faction dans le rang mondial et l'approchera d'une suprématie totale. Les développeurs pensent même à incorporer des altérations permanente sur les décors et cartes du jeu après la victoire d'une faction, histoire de laisser des traces tangibles des affrontements passés d'une saison à l'autre.

 

 

Le mode solo, de l’aveu même des développeurs, servira à expliquer la raison de l'état de guerre permanent qui sera mis en scène par les milliers de joueurs à se taper dessus en ligne. Nous aurons évidemment 3 segments différents, nous permettant d'incarner des héros de chacune des 3 factions.

La première mission qu'on nous propose nous fait incarner les Vikings qui mettent à sac un village de leurs compatriotes suspectés de voler de la nourriture. Nous incarnons un Raider, un guerrier très bourrin à l'image de la mission. Nous avançons dans le village, brûlant les maisons alentours et pillant les ressources du coin jusqu'à arriver à une maison où l'on affronte en duel un dénommé Ragnar qui fait office de boss. Lorsqu'on le vainc, celui-ci s'enfuit et une deuxième phase de poursuite en cheval s'enclenche où l'on doit rattraper le chef Viking tout en se débarrassant des ennemis qui surgissent sur nos flancs.

La deuxième mission nous fait incarner le nouveau personnage de la faction Chevalier, une Peecekeeper qui doit s'infiltrer dans un camp Viking. Ici, il s'agit de s'infiltrer en douceur et de combattre les ennemis un par un. Le style de combat est plus aériens et plus souple et tranche radicalement avec l'autre mission. Lors de ses deux missions nous rencontrons des héros contrôlés par l'IA qui opposent une bonne résistance. Le challenge est bien présent et servira d'entraînement avant de se lancer en ligne.

 

screen a

 

Avec For Honor, l'ambition de Ubisoft est claire : créer un jeu à la dimension compétitive forte sur le long terme en ne laissant aucun joueur de côté. Une annonce récente des développeurs sur le site Eurogamer.net assurait que les futurs nouvelles cartes et les nouveaux modes seront offerts gratuitement en DLC pour tous les joueurs. De plus, cette session de jeu nous a permis de découvrir, outre  le système de personnalisation cosmétique qui permet une personnalisation très poussée, de découvrir la personnalisation des armures et des armes qui vont dans le sens de l'équilibre : pas d'arme à acheter qui donnerait l'avantage à un joueur prêt à débourser de l'argent réel. Une note d'intention louable, qu'on espère sera respectée.

 

 

Pour le reste, entre les nombreuses classes disponibles chacune avec ses pouvoirs spécifiques (3 pouvoirs classiques et un pouvoir épiques à choisir au début de chaque affrontement chacun pouvant être actifs ou passifs) et la technicité des duels à l'arme blanche, For Honor pourrait bien être à la hauteur des ambitions d'Ubisoft. Reste à voir si le framerate parviendra à suivre et si le jeu gardera de son intérêt sur le long terme. Le jeu sortira le 14 février et vous pouvez vous inscrirevous inscrire pour avoir une chance de participer à la bêta fermée en janvier.


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 13 novembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 2275 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous profiter des ventes du Black Friday?

Commentaires récents

Mots-clés populaires depuis 24h

À voir sur GF