Mon expérience au DreamHack 2018 de Montréal

Les gros titres...

THQ Nordic achète 2 studios et a maintenant 55 jeux en développement
Nintendo Switch Online: Les jeux NES de novembre sont disponibles
Plongez dans ABZU sur Nintendo Switch
The Game Awards 2018 : les jeux nommés dévoilés

À ne pas manquer

Blogues

Cette fin de semaine, se tenait le dernier DreamHack de Montréal qui se déroulait, cette fois-ci, au Stade Olympique.   J’ai eu la chance d’y avoir été invité par les organisateurs, que je remercie en passant, et voici le résumé de ma visite.

 

J’en étais à ma 2e visite de cet événement de sports électroniques (eSports), où se tenait de nombreuses compétitions : Street Fighter V, CS Go, StarCrfaft II, Rainbow Six, Shadowverse, Counter Strike, et plusieurs autres.    L’ambiance était toujours aussi électrisante, l’idée de transformer le Stade en aréna de compétitions était vraiment géniale.   Après à peine quelques minutes, on n’avait pas l’impression d’être au Stade Olympique, mais dans un endroit fait pour l’événement.

Premier arrêt que j’ai fait était le kiosque de Nintendo.    Il y avait beaucoup de monde qui voulait essayer les derniers jeux Nintendo Switch tels que Mario Tennis Aces, plusieurs jeux indépendants faits au Québec tel que The Messenger.   Mais ce que les gens voulaient surtout était d’essayer les jeux à venir tels que Super Smash Bros Ultimate et StarLink Battle for Atlas d’Ubisoft.    Pour Smash, évidemment, nous n’avons eu la chance que de faire 2 combats de 2 minutes et demie chacun, mais l’expérience était intéressante.   Évidemment, c’est un Smash, donc, la base du jeu est toujours la même, mais c’était vraiment peu de temps pour pouvoir noter les différences avec la version WiiU ou 3DS.  

StarLink Battle for Atlas m'intéressait beaucoup.    C’est le prochain jeu d’Ubisoft où l’on doit utiliser un vaisseau et son pilote, des armes sur votre manette (dans le même style que les Disney Infinity ou Skylanders), afin de pouvoir y jouer.   Les vaisseaux sont vraiment magnifiques, nous voudrons tous les acheter, les personnages et les armes aussi.    Si vous achetez la version Switch, vous aurez, avec le jeu, le vaisseau et le personnage de Fox McLoud de la série Star Fox.   Les gens d’Ubisoft ont dit que vous pourriez finir le jeu juste avec ce vaisseau et ce personnage, mais permettez-moi d’en douter. Le jeu sortira le 16 octobre prochain sur Switch, PS4 et Xbox One.   Aussi, vous pourrez acheter d’autres vaisseaux, pilotes, armes qui ont des caractéristiques très précises.  Par contre, nous n’avons aucune info sur les prix de ces accessoires.   Pour ce qui est de l’expérience de jeu elle-même, je n’ai pas raffolé de mon expérience et voici pourquoi.    Le représentant nous a plongés dans un tableau avec un boss et de nombreuses contraintes au niveau du vol du vaisseau (onde magnétique qui empêchait qu’il vole a plus de 5 mètres), des ennemis qui vous envoient des boules de glaces qui vous empêchent de bien piloter, etc.    Donc, je n’avais jamais joué au jeu et je n’avais aucune idée des commandes et me ‘’garoche’’ dans la gueule du loup.  Résultat : j’étais toujours en train de me faire tirer, aucune idée où aller, comment vaincre le boss, etc.    Ça aurait été plus intéressant de commencer plus tranquillement afin de nous expliquer comment le jeu fonctionne.   Par contre, pendant le combat, vous pouvez mettre le jeu sur pause et changer de vaisseau, de pilote ou d’armes afin de vous adapter aux ennemis du niveau.  

Par la suite, j’ai fait pas mal le tour.  Il y avait beaucoup de jeux indépendants, PlayStation était sur place avec beaucoup de stations de jeux, quelques vendeurs d’objets personnalisés (mais vraiment moins que l’an passé),  au niveau des accessoires, seul Corsair était présent.  Si vous vouliez acheter des items d’autres marques, vous n’aviez que le kiosque de Canada Computers.

Finalement, il y avait les compétitions elles-mêmes.   C’était génial de tout afficher sur écran géant et de se servir des estrades du Stade Olympique pour s’asseoir.   Il y avait beaucoup de fans pour encourager les différents athlètes.

Bref, mon expérience a été intéressante et amusante.  Le fait d’avoir fait cela au Stade était une très bonne idée et j’espère que le tout va se poursuivre là –bas pour les années à venir. 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 12 novembre 2018

Lire la suite...

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Les derniers blogues et éditoriaux

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF