Notre avis sur le jeu Shikhondo - Soul Eater

Les gros titres...

À ne pas manquer

Tests de jeux vidéo

shikBox

NomShikhondo - Soul Eater

Développeur : DeerFarm

ÉditeurDigerati

Genre : Shoot'em up

PlateformesSwitch (pour ce test), aussi sur PS4, Xbox One, PC Steam

Prix : 15,86$ 


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


Le développeur coréen DeerFarm a créé le jeu Shikhondo - Soul Eater, un shoot'em up inspiré de la mythologie coréenne. Rendu visuel des niveaux particulièrement stylisé, plusieurs monstres qui semblent provenir des cauchemars d'un créateur à l'esprit tourmenté, dans une mécanique de jeu qualifié de ''bullet-hell''. Cinquième jeu du studio DeerFarm, jeu dans lequel toute l'équipe a souhaité livrer un projet original, inspiré et déjanté. Mais LA grande question : est-il amusant? Voici notre avis :

Histoire

Vous avez le choix entre deux personnages, la ''faucheuse de l'autre monde'' ou ''la fille''. Ces dernières devront chasser une armée de démons (yokai) qui s'est échappée des limbes et du même souffle, libérer les âmes prisonnières.

Fonctionnement

Ce n'est pas très compliqué, puisqu'il s'agit simplement de tirer dans le tas d'ennemis et éviter les nombreux tirs. En fait, le plus compliqué est justement d'éviter les tirs, parce qu'il y en a beaucoup. Rappelons que ce jeu se présente comme un bullet-hell : ''un enfer de balles, sous-genre du shoot'em up dans lequel la globalité de l'écran est souvent presque entièrement rempli de balles issues des tirs ennemis.'' Donc, principalement, on a un bouton pour tirer et un bouton pour larguer une de nos trois bombes. Très simple d'approche, comme la plupart des shoot'em up du genre. Malheureusement, pas d'amélioration d'arme, on a toujours le même tir et le feeling des tirs est loin d'être satisfaisant. Même chose pour la prise en main qui est précise, mais procure peu de plaisir. Il y a quelques petites différences entre les deux personnages au niveau des attaques, mais vraiment rien qui fera une grande différence en situation de jeu et cette centaine de balles à l'écran. Donc, trois vies, trois ''bombes'' et une attaques spéciales particulièrement spectaculaire que l'on peut utiliser lorsque la jauge prévue à cet effet, est pleine.

shikb

Graphismes

La direction artistique est plutôt réussi, principalement au niveau des décors fixes et du design des boss. Je pense entre autres, au deuxième boss (Chang-kwi) avec cette fille nue, à l'envers, dans le bouche d'un tigre. ''Selon la légende, quiconque est tué par un tigre, se retrouve attaché à l'aisselle, aux pommettes et au menton d'un tigre et devient alors un yokai. Le yokai n'est libéré que s'il peut attirer d'autres âmes malheureuses sur le chemin du tigre, de sorte qu'elles deviennent aussi ses victimes.'' Spécial hein? Assurément que cet aspect mythologique est ce qu'il y a de plus intéressant à découvrir dans ce jeu, parce que les combats de boss sont plutôt décevants. Toute la patte graphique des menus est superbe, même chose pour les grandes illustrations des boss ou de nos héroïnes. Le jeu est toujours fluide, sans aucune latence, quel que soit le nombre d'ennemis à l'écran et des innombrables boulettes mortelles qui se dirigent dans toutes les directions.

Son et musique

Les effets sonores sont plutôt sommaires, manquent de punch et d'efficacité. Déjà qu'il n'y a pas de vibrations dans la manette, j'aurais apprécié de gros effets sonores qui ont du panaches, mais non. Côté musical, on a droit à différents styles musicaux, allant du rock au gros dubstep efficace. J'ai bien aimé la musique du jeu, ajoutant un peu de spectaculaire à toute la folie en place.

shika

Durée de vie

Le jeu est composé de cinq niveaux, que l'on peut compléter en cinq minutes. Donc, finir le jeu en mode Arcade (avec continus infinis), prend 25 minutes. Pas d'amélioration de personnages, d'attaques ou truc du genre. Outre les différents niveaux de difficulté, ou le mode Hardcore avec une vie unique et pas de continus, Shikhondo nous offre tout de même un mode coopératif local, ce que j'ai bien apprécié. Par contre, étant donné le nombre incalculable de tirs à l'écran (ennemis ou alliés) il est parfois difficile de se situer dans l'environnement, voire même de différencier son personnage de l'autre. Mais bon, on a du coop local, ce qui est fort apprécié. Le jeu propose également un mode Boss Rush, où on peut affronter les cinq boss du jeu, mais comme je disais plus haut, les combats de boss sont loin d'être mémorables. On tir dans le tas, pas d'attachement, pas d'émotion, rien.

Focus final

Shikhondo - Soul Eater s'adresse uniquement aux fans de ce genre de shoot'em up, doublé d'être un fan de mythologie coréenne. Le jeu est fluide, coloré, déjanté, mais pas super le fun à jouer. Mes parties les plus agréables étaient à deux joueurs, mais une fois terminé, on passe rapidement à autre chose, sans réel désir d'y retourner. Et si vous souhaitez réellement en apprendre sur la mythologie coréenne, faites une recherche sur Google, c'est gratuit. Contrairement aux 15 dollars exigés par Shikhondo - Soul Eater.

Verdict : Ne payez pas plus de 5$ pour ce jeu.

+Toujours fluide malgré la présence de nombreux éléments à l'écran
+Direction artistique
+Musique
+Mode coop local
+Excellente rejouabilité

-Très court
-Pas d'améliorations ou choix d'armes
-Combats de boss décevants
-Pas super le fun à jouer
-Tutoriel trop sommaire

 

D'autres critiques disponibles sur notre chaîne YouTube GameFocusTV 

Me joindre sur Twitter @LeTusken


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 17 septembre 2018

Lire la suite...

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Les derniers blogues et éditoriaux

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF