Hello Neighbor testé par Game-Focus

Les gros titres...

Tests de jeux vidéo

Nom : Hello Neighbor

DéveloppeurDynamic Pixels

Éditeur : tinyBuild Games et Gearbox Software (pour la copie physique)

Genre : Survie-horreur-furtivité

Plateformes : Switch (pour ce test), Xbox One, PC, PS4, appareils mobiles

Prix : 39,99$ en boîte et 50,39$ sur le eShop de la Switch


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


Depuis plus de trois ans, le jeu Hello Neighbor pique la curiosité des gens par son style visuel, ses mécaniques de jeu et... le fait qu'il soit présenté comme un jeu de survie-horreur. Mais bon, offert pendant un certain temps en accès anticipé, l'idée Hello Neighbor avait besoin d'être travaillée, peaufinée. Le studio Dynamic Pixels travailla donc son concept unique de voisin dérangeant, de jeu de cache-cache/puzzle/exploration au maximum, lança même un Kickstarter et ultimement trouva son éditeur : tinyBuild. Lancé dans sa version finale sur Xbox One et PC en décembre 2017, Hello Neighbor est finalement distribué sur toutes les autres plateformes depuis quelques jours, au grand plaisir des joueurs curieux de découvrir une expérience... pas comme les autres.

Histoire

Vous êtes un jeune garçon dans un quartier paisible, p'tit gars d'une dizaine d'années, curieux d'explorer les alentours et de mettre son nez où il ne faut pas. Mais bon, vous l'aurez deviné, ce jeune homme ira fouiner dans la cour du voisin d'en face et y découvrira un personnage agressif, intolérant et mystérieux. Oh oui, particulièrement mystérieux...

Fonctionnement

Le jeu Hello Neighbor nous place aux commandes de ce fameux garçon, sans aucune explication ni marche à suivre, ou objectif précis. J'ai trouvé cela particulièrement déstabilisant. Je décide donc d'aller marcher sur le terrain du voisin puis de regarder par les fenêtres de sa maison et rapidement, de constater que ce dernier a détecté ma présence et m'a expulsé du terrain. C'est la base du fonctionnement d'Hello Neighbor. Le quartier semble particulièrement grand, bourré de maisons colorées, mais ce n'est qu'une impression, une façade. Nous n'avons accès qu'à notre résidence et à la maison d'en face, celle du voisin moustachu colérique.

Une relation amour-haine

J'ai détesté ma première heure passée en compagnie du jeu Hello Neighbor. ''Où dois-je aller? Que faire pour avancer? Ça fait 40 fois que je recommence! Aaaaaaargh, je déteste ce jeu!'' Puis, on commence à comprendre le principe, que l'on peut transporter quatre objets qui ont une utilité, qu'il nous faut des clés, des outils pour résoudre des puzzles. Par exemple, j'ai besoin d'une pelle pour creuser le jardin derrière la maison, mais la pelle est au fond d'une piscine intérieure gardée par un requin robot (oui oui!). Il faut d'abord vider la piscine en ouvrant la valve d'eau, mais je n'ai pas de poignée. Il faut trouver la poignée, mais celle-ci est cachée dans le congélateur de la maison du voisin. Comment entrer? Je peux fracasser la fenêtre de la cuisine en y lançant une boule de quille pour y entrer, passer par une trappe du plafond en construisant une pyramide de boîtes de carton ou simplement en passant par la porte. Mais ici, rien n'est simple parce que le voisin est toujours aux aguets...

Extrait du premier acte version PC

Le voisin s'adapte à nos actions

La plus grande qualité de ce jeu est l'intelligence du voisin. Celui-ci va s'adapter à notre comportement, va surveiller davantage le secteur où il nous a vu la dernière fois, va détruire nos créations à grands coups de pied en maugréant, va réparer ses fenêtres brisées, inverser un interrupteur qu'on avait activé, etc. Ses agissements sont vraiment étonnants. Ajoutez à cela l'effet visuel et sonore lorsque le voisin nous détecte et s'approche de nous pour nous expulser des lieux (et nous ramener à la case départ). Mais l'aspect stress et ''horrifique'' créé par le voisin fait place à la frustration et la colère. Il est tellement rapide, efficace à nous mettre la main au collet qu'on en vient à recommencer une séquence plus de 50 fois. Fort heureusement, notre progression est automatiquement sauvegardée et nos objets sont toujours en notre possession. Le voisin ne fait que nous ramener à notre point de départ.

La clé! La clé! Où est la clé?

Ici, aucune lecture, pas de voix, de mise en scène précise, rien. Il faut tout découvrir par soi-même. La suite d'une capture est parfois coupée de mystérieuses séquences du passé à travers lesquelles, on découvre la tristesse du voisin et quelques explications sur les origines de son comportement, mais toujours aux commandes de notre personnage. Ces moments sont touchants, mystérieux et déstabilisant, j'ai adoré. Et que dire des moments ''What the f**k'' que l'on va vivre (et jouer) à travers des flashback. Je pense entre autres, aux montagnes russes ou à la scène touchante de l'hôpital.

Graphismes

Ce n'est clairement pas le plus beau jeu que j'ai vu dans ma vie, mais cette expérience en vue à la première personne tourne bien sur Switch, sans ralentissement ou ''pop up'' de textures et la folie de la direction artistique a un certain charme. Par contre, en raison du fonctionnement du jeu où tous les objets (ou presque) sont utilisables, où on peut interagir avec pratiquement tout ce qui nous entoure, que l'on peut jouer avec la physique des objets et leur poids, le jeu souffre de bogues techniques, d'objets coincés dans les murs, dans le sol, etc. En fait, il faut voir Hello Neighbor comme un gros carré de sable sur plusieurs étages où il faut interagir avec les objets pour s'échapper des griffes du voisin. Ah oui, j'ai bien aimé la présence du pseudo cycle jour-nuit, offrant différentes approches selon le moment. Par exemple, le voisin a plus de difficulté à nous repérer quand il fait noir, évidemment.

HelloNeighborSwitch

De la musique à mes oreilles... ou pas

Les effets sonores sont très modestes, rarement crédibles ou efficaces. Même chose pour la musique discrète, rien d'exceptionnel ici. Le seul effet sonore efficace est celui signalant l'arrivée du voisin, jumelé à une musique angoissante particulièrement efficace. Et encore là, dès qu'on tourne un mur, l'effet musical coupe instantanément sans filtre ou transition. Ça fait un peu ''cheap''.

Durée de vie

Hello Neighbor et ses actes peuvent se boucler relativement rapidement. Tout dépend de votre instinct de survie, de votre ''pif'' d'enquêteur et d'observateur de l'environnement. Bon, et aussi de votre talent à manier avec aisance votre personnage. La prise en main nécessite une certaine adaptation puisque les déplacements de notre courageux garçon sont plutôt imprécis. Prévoyez donc un 15 heures de jeu pour boucler l'aventure, ou un huit heures pour un speerunner qui sait où aller. Mais bon, si vous êtes doué ou souhaitez refaire le jeu et ses actes une fois complétés, c'est faisable. En fait, Hello Neighbor est parfait pour les diffusions en direct via Twitch ou YouTube, puisque le jeu est probablement plus agréable à regarder qu'à jouer.

Focus final

Chose certaine, je n'ai jamais joué un jeu comme Hello Neighbor. Ce mélange d'exploration, d'étude de l'environnement pour résoudre des problèmes qui ultimement, permettront de progresser dans l'aventure (combiné à la pression constante du voisin moustachu) donne une expérience de jeu hors du commun, mais... pas super agréable. La trame de fond au sujet du voisin est particulièrement intéressante à découvrir, de même que celle du garçon que l'on verra évoluer au fil de l'aventure. Un jeu étonnant, mais en même temps, pas si agréable que ça à jouer. Dommage, parce que s'y plonger devient rapidement addictif et que même dans la douleur et la frustration, on a le goût d'avancer, de découvrir la suite.

Verdict : Un achat pour les joueurs qui sont parfaitement au courant du type de jeu si particulier qu'est Hello Neighbor et attendez une baisse de prix.

-Direction artistique éclatée
-Interagir avec tous les objets
-Intelligence du voisin qui s'adapte à nos actions
-L'histoire personnelle du voisin
-Nombreuses façons de progresser dans l'aventure

-Souvent frustrante la rapidité et l'intensité du voisin
-Difficile
-Pas super le fun
-Pauvre rendu visuel
-Aucune aide ou indication sur la marche à suivre
-Bogues techniques
-Prise en main imprécise et difficulté à viser instinctivement avec précision

 

Me joindre sur Twitter via @LeTusken et Instagram via LETUSKEN

D'autres critiques sur notre chaîne YouTube GameFocusTV


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 17 décembre 2018

Lire la suite...

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Les derniers blogues et éditoriaux

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF