Soulignez le vendredi 13 avec The Evil Within 2 [59882]
Nouvelles jeux vidéo

Le jeu survival horror attendu, The Evil Within 2, est désormais disponible en ce vendredi 13 sur Xbox One, PS4 et PC.  Mentionnons que la trame sonore est du jeu est également disponible sur Spotify, iTunesiTunes et Amazon

"Avec The Evil Within 2, nous voulions donner aux fans une raison de revenir dans le monde du STEM, un monde dans lequel personne ne veut retourner volontairement ", déclare John Johanas, directeur du jeu chez Tango Gameworks. "Pour ce nouvel épisode, nous avons adopté une approche plus ouverte pour offrir une plus grande liberté d'exploration et pour permettre aux joueurs de choisir comment ils souhaitent jouer. Ils devront se préparer pour survivre. "

Dans The Evil Within 2, Sebastian Castellanos devra à nouveau affronter des horreurs indescriptibles au sein du cauchemar issu du tristement célèbre STEM. Mais cette fois, il en fait une affaire personnelle : Sebastian est à la recherche de sa fille Lily, qu’il pensait avoir perdue il y a des années, et s’engage dans une course contre la montre alors que le monde s’écroule autour de lui. Sebastian doit sauver sa fille avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils ne soient tous les deux perdus à jamais dans le STEM.

Mais Sebastian devra affronter bien plus que les créatures terrifiantes qui hantent les rues d'Union, dans sa quête pour retrouver Lily... Le STEM est un monde distordu et brisé par la volonté de quelques individus dérangés. L'horreur véritable vient peut-être des monstres humains pris au piège dans le STEM, car Stefano, le photographe malsain, et Theodore, le prêtre "vertueux", entendent bien remodeler ce monde affaibli à leur image.

Les joueurs sont-ils prêts à retourner dans le cauchemar ? Réussiront-ils à retrouver Lily avant que Stefano et Theodore ne détruisent le monde ?

 

Notez que notre critique complète s'en vient sur GameFocus. Pour vous faire patienter, voici la bande-annonce de lancement du jeu.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS