Mon avis sur la finale saison 2 de Fear The Walking Dead [56733]

Mon avis sur la finale saison 2 de Fear The Walking Dead

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

Nous venons d’assister à la conclusion de la série Fear the Walking Dead, saison deux. La chaîne AMC nous aura donc offert une saison en dents de scie, laquelle sera de retour pour une troisième année en 2017. Mais qu’en est-il de la grande finale de deux heures (hourra!) diffusée dimanche dernier, 2 octobre 2016? Voici mon avis.

Oh oui, j’étais vraiment heureux de constater qu’on nous offrait un spécial de deux heures. Je déteste finir une saison de série télé avec le sentiment que la production a manqué de temps pour me raconter tout ce qu’elle avait à raconter. Concernant cette finale, j’ai été servi! Le menu était chargé, complet, j’ai mangé à satiété !

***Avertissement spoilers!!

Qu’allait-il advenir de Chris, personnage avec lequel j’ai une relation amour-haine depuis la fin de la mi-saison? Hé bien, il est mort. Je croyais ressentir une certaine joie en apprenant sa mort, mais au final, j’étais triste. Lorsque les deux idiots/douchebags/menteurs/arrogants ont raconté leur histoire à Travis, je n’étais même pas certain si ils disaient vrai, si Chris était réellement mort. Est-il mort dans le spectaculaire accident de camionnette? Non, c’est les deux idiots qui l’ont lâchement abattu d’une balle entre les deux yeux. Chris était salement amoché suite à l’accident (ouille la jambe) et nos deux champions l’ont froidement assassiné. Et là, on a assisté à l’une des scènes les plus touchantes de la série, j’étais sans voix, déchiré tout comme l'était Travis. La scène était merveilleusement bien jouée, triste, bouleversante, avec Madison qui hurlait d’ouvrir la porte, Travis qui passait à tabac les deux idiots (je reste polie ici). Car je dois le reconnaître, étant papa de trois enfants, j’aurais sûrement fait la même chose. Sans oublier qu’il a foutu un coup de porte (oups) au gars qui essayait d’entrer (paf!). Wow, quelle séquence.

Bon, le gars qui a reçu la porte sur le côté de la tête est finalement mort (c’était plutôt dégueulasse l’opération de brousse pour sauver l’homme, à grands coups d’exacto et de perceuse). Mais bon, dans ce monde post apocalyptique, il faut ce qui faut! Sans oublier que tout est parti en couille lorsque la belle Alicia a poignardée l’homme au pistolet pour sauver son beau-père. Au final, Madison et Alicia ont fuit les lieux avec Travis, mais Victor Strand resté sur place. Je commençais à l’aimer celui-là, dommage. Le trio de « tueurs » devra se trouver un nouveau logis.

À travers cela, l’histoire soudaine d’Ofelia qui est partie en solo, souhaitant rejoindre les États-Unis. Je ne comprends pas vraiment sa décision, j’ai le sentiment que dans cet univers, on est beaucoup plus fort et nos chances de survie améliorées si on reste groupé. Bon, son histoire a pris une nouvelle tournure suite à sa rencontre avec un militaire. Que va-t-il lui arriver? Ah oui, son kill du zombie sur la chaussée était génial (marteau au genou, puis dans le front). Elle a du style cette Ofelia!

Et notre grand Nick, comment se porte-t-il? Bien aimé qu’on ait pas perdu trop de temps sur son aller-retour vers le camp ennemi (livraison d’Oxycontin hebdomadaire en échange de la paix? Nope!). De retour au village on a assisté à l’événement qui mènerait à la fin du refuge : Un malade devenu zombie a fait un massacre et mordu au passage, Alejandro (salutation aux pouces de Nick dans les yeux du zombie tout frais). Cela a mené à une intéressante discussion avec l’immunisé (pas si immunisé que ça après tout), chef du village et gourou.

D’ailleurs, je trouve ça stupide et cruel qu’au nom de leur ''religion'' ils donnent aux zombies les malades devenus infectés. Oui, il s'est sacrifié dans le but de consolider la ''barrière naturelle zombifique'' à l’entrée du village mais, ça reste passablement cruel et terrible. Bon, au final ces zombies auront vengés les villageois en s’attaquant au gang rival venu tuer hommes, femmes et enfants. On va se le dire, l’humain est désolant et décourageant par moment. Me semble que vivre dans ce monde dévasté, je miserais sur l’entraide! Bin non, on veut débarquer au village voisin avec AK47 et tuer tout le monde. Bravo gang de caves, vous avez eu ce que vous méritez.

Pour la suite, j’ai trouvé ça vraiment triste et choquante la finale avec tous les migrants mexicains accueillis aux douanes (shout-out au douanier zombie dans sa cabine) américaines, par une pseudo armée. S’agit-il ici de l’armée américaine? Du genre les militaires qu’on a vu dans la saison un? En tout cas, j’espère que Luciana va s’en sortir. Quant à Nick, convaincu qu’il va s’en tirer.

Et dire que le trio Travis-Madison-Alicia prendra la direction du Nord suite aux dernières paroles de Alejandro (qui s’est sacrifiée en exécutant le célèbre « Move the bus! »). Ils courent à leur perte... Au pire, ils finiront par tomber sur des membres du gang de Negan? #CrossoverPotentiel ???

Bref, ça promet pour la suite en 2017! Cette finale était excellente, j’ai passé un excellent moment devant mon petit écran (bah, pas siii petit que ça non plus), avec cet épisode bourré d’action, d’émotion. Je constate une fois de plus que la grande finale était de très grande qualité, supérieur à une saison trop souvent décevante. Dommage que l’on ait à se taper des épisodes si ennuyeux par moment pour ultimement, aboutir avec une finale si grandiose. En souhaitant que les téléspectateurs n’étaient pas trop nombreux à avoir abandonné en chemin.

Note finale

À lire aussi :

Mon avis sur la finale mi-saison de Fear the Walking Dead

Mon avis sur la série Fear the Walking Dead


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS