Daredevil sur NetFlix, nos impressions de la saison 1 [53119]

Daredevil sur NetFlix, nos impressions de la saison 1

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

A été ajouté sur Netflix dernièrement, la série Daredevil de Marvel qui met en vedette l’acteur Charlie Cox dans le rôle de Matt Murdock alias Daredevil, le justicier aveugle. À ce jour, 13 épisodes de la saison 1 sont rendus disponibles.

D’abord, je vous confirme que la série diffusée en exclusivité sur Netflix, est présentée en français, anglais, allemand ainsi qu’en espagnol, un effort louable de Netflix pour séduire de nouveaux clients.

Daredevil

Matt Murdock en Daredevil

L’histoire nous place au début même de la naissance du justicier Daredevil dans une représentation très sombre de l’histoire connue alors qu’on assiste aux débuts de Matt Murdock comme avocat le jour et comme justicier la nuit. Capable d’encaisser et de donner coups, on apprend beaucoup lors des premiers épisodes sur la jeunesse de Murdock élevé par un père boxeur de second rang reconnu pour encaisser. À travers quelques flashbacks, on comprend rapidement comment Murdock a perdu la vu et comment il a développé ses sens pour être capable de se battre sans voir. Se déroulant dans le quartier « Hells Kitchen » de New York, un groupe mystérieux s’apprête à prendre le contrôle. S’en suit une guerre entre la mafia russe et ce groupe dans laquelle Daredevil tente d’ouvrer en faisant le bien.

Matt-cox

Matt Murdock  en avocat

Le tempo de la série Daredevil est très lent, un peu à la manière de Gotham série diffusée sur Fox. On nous présente les éléments de l’histoire habilement racontés au compte-goutte entrecoupés de séquences d’actions très graphiques. Clairement, vous n’aurez jamais écouté une série de super héros aussi violente alors que nous voyons des membres cassés à profusion. Dans certains cas, on pousse la violence gratuite un peu loin, me vient en tête la séquence avec Wilson Fisk incarné par l’excellent Vincent D'Onofrio (Law and Order) qui frappe la tête d’un individu à coups de portière de voiture jusqu’à ce que le crâne éclate. Dans ce cas, au moins le scénario suivant cet acte le justifiait puisque nous devions comprendre comment Fisk est un type dérangé. Mais cette violence sert également à nous faire comprendre que le chemin emprunté par Matt Murdock est très pénible. Nous sommes bien loin d’un héros invincible capable de résister à tout, Murdock se faisant recoudre à quelques reprises dans les premiers épisodes.

En général cette nouvelle série Daredevil est très intéressante en raison de son réalisme et surtout de la qualité des acteurs. On sent qu’il ya beaucoup à explorer dans cette vision qui ne gratte que la surface de l’univers Daredevil. On lui reproche toutefois son manque de rythme qui nous pousse trop souvent à perdre de l’intérêt. Avec The Flash, Arrow, Agents of Shield et Gotham, nous sommes servis à souhait côté Marvel et DC Comics au petit écran.

star7


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS