Les gros titres...

Patapon Remastered hérite d'une date de lancement
Yakuza Kiwami s’offre une nouvelle bande-annonce
Uncharted : The Lost Legacy est prêt!
Call of Duty: WWII Nazi Zombies dans une bande-annonce

Focus sur

Dossiers, reportages, blogues

Tests de jeux vidéo

Éditeur : Sony

Développeur : Q-Games

Plateforme : PS4

Date de sortie : 6 septembre 2016

Type de jeu : Gestion/Création/Exploration

ESRB : Teen

The Tomorrow Children, une expérience qui tourne mal

Développé par l'équipe de Q-Games, avec à sa tête Dylan Cuthberg un jeune prodige tombé dans les bonnes grâces de Shigeru Miyamoto (Nintendo) le studio nous présente une épopée très particulière avec les aventures de The Tomorrow Children. The Tomorrow Children nous propose un savant mélange de Minecraft et de Sim City dans une ambiance soviétique qui rappellera sans aucun doute l'époque de la guerre froide.

 

the tomorrow children screen 1

Mais qu'est-ce The Tomorrow Children?

Difficile de résumer l'expérience proposée par ce jeu et de définir clairement son jeu. Je pourrais le résumer en parlant d'une hybridation entre le jeu de gestion, de création et de l'exploration. L'histoire derrière le titre reste tout aussi nébuleuse. Dès les premiers instants du jeu, on apprend qu'une expérience ayant mal tournée a plongé la conscience du monde dans une vaste étendue dévastée appelée le Vide (Void). Des clones ont alors été créés afin de reconstruire des villes qui auront évidemment besoin de diverses ressources pour se développer. Un mystérieux personnage explique très rapidement les rudiments du jeu à l'intérieur d'une petite télévision. Vous pourrez entrer en contact avec cet individu à l'aide de quelques télévisions éparpillées aux quatre coins du Vide. En plus, cette voix caverneuse vous résonnera dans les oreilles tout au long de votre aventure par le biais de microphones. Ces phrases deviennent rapidement répétitives, tellement que j'ai rapidement cherché un moyen de la faire taire... Cette prémisse reste la seule trame narrative du jeu. Tout au long de l'aventure, Q-Games ne nous prend pas par la main, le joueur doit se débrouiller pratiquement sans explication mise à part un panneau d'informations révélant quelques trucs situés dans chacune des villes.

L'univers post-apocalyptique à la sauce soviétique est bien réussi et très original. Par contre, ne vous laissez pas tromper par les visuels un peu enfantins, puisque le jeu ne cible clairement pas un jeune public étant donné son niveau de complexité. J'ai bien apprécié l'impression de constamment visionner les actions au travers des yeux extérieurs, ceux du mystérieux personnage.

the tomorrow children screen 3

Entreposer ces ressources, c'est la clé !

Unissons nos forces et bâtissons !

Les multiples villes auront besoin de ressources énergétiques, humaines et de bâtiments pour prospérer dans le but d'attirer le plus de population. D'ailleurs les citoyens des villes y sont placés futilement. En effet, mise à part la quantité de bâtiments, nous ne pouvons percevoir la différence entre une ville qui contient 500 ou 20 habitants. Un vaste éventail de bâtiments sont offerts à votre clone, qui revêt l'apparence d'une petite fille. De la simple résidence, en passant par le banc de parc ou le générateur pour procurer de l'énergie à votre ville, plusieurs choix vous sont proposés. Vous devrez alors gérer correctement vos ressources afin de répondre adéquatement aux besoins de vos villes. Une multitude de villes vous ouvre leurs portes. À l'aide d'un menu, vous pourrez rejoindre celle qui convient le mieux à votre désir. Par exemple, une ville désertée ou bien une ville en pleine expansion.

 

Afin de construire vous devrez vous expatrier dans le Void afin de récolter différentes ressources. Ces ressources seront récoltables à l'aide de différents instruments, plutôt amusants, tels que la scie mécanique (rien de mieux pour abattre un arbre et récolter ses fruits) ou bien le fameux pic de mineur. Pour rejoindre ces différentes régions vous devrez attendre l'autobus de la ville qui passe selon des horaires particuliers. Attention par contre, lors de vos phases d'exploration de mystérieuses bêtes peuvent vous attaquer, vous devrez alors riposter à coup de lance-roquettes ou simplement fuir. Côté action, on a déjà vu mieux. Les problèmes de caméra et de clipping vous donneront probablement des nausées!

the tomorrow children screen 5

Oh le gros méchant !

Évidemment un système monétaire est aussi mis en place. Afin de récupérer ces coupons, vous devrez entre autres poinçonner vos actions au bureau du ministère du Travail, vous connecter quotidiennement ou vous en procurer via des microtransactions... Ces coupons de rationnement et vos dollars, seront fort utiles pour améliorer vos outils, les capacités de stockage ainsi qu' acheter de la nourriture, etc. De multiples aller-retour sont à prévoir afin de rendre votre ville la plus autonome possible. Donc, construction d'ateliers, de magasins, de monuments que le bonheur des citoyens sera grandit. Avant d'avoir un résultat décent, planifiez plusieurs heures de jeu! D'ailleurs, lors de chacune de vos constructions, vous devrez résoudre un mini-jeu de style casse-tête. Si l'idée est amusante lors des premières constructions, elle devient vite lassante. La solution? Payer un argent sonnant pour passer cette étape.

the tomorrow children screen 4

Ah ces puzzles ...

Accueillons les citoyens!

Une fois les bases de votre ville établies, vous devrez accueillir les citoyens. Pour ce faire, vous devrez (encore une fois) explorer les recoins du Void. Au cours de votre parcours,vous trouverez des âmes en détresses et vous devrez les attirer dans votre ville, sous le principe de poupées russes. Une fois vos citoyens établis, ceux-ci auront de nombreux besoins à combler sous peine de faire leur valise pour un endroit plus accueillant. Une fois quelques personnes bien installées dans les quatre coins de votre ville, une société prendra vie. Élections, propagande, économie parallèle via un marché noir, pot-de-vin (la vraie vie quoi!) viendront hanter votre population. Malheureusement, comme les clones n'ont aucune interaction entre eux, la seule possibilité de calmer les êtres indésirables sera de les placer dans un genre de cage.

the tomorrow children screen 2

 

The Tomorrow Children un jeu en ligne?

Si le jeu nécessite une connexion, elle vous sera utile uniquement pour aller visiter et améliorer les villes construites par les autres joueurs. En effet, l'interactivité avec les autres joueurs se résume en quelques gestes prédéfinis ou en faisant la file indienne devant les différents magasins et ateliers. Un peu décevant pour un tel jeu.

the tomorrow children screen 6

Faire la file, aussi déplaisant en jeu que dans la vraie vie 

Focus Final

Le caractère très répétitif des îles à explorer (qui se ressemblent énormément) pour se procurer les précieuses ressources vous lassera peut-être. De bonnes idées sont placées ici et là dans le titre, par exemple, le marché noir, les puzzles et la possibilité de courir sur un tapis afin de produire de l'énergie feront certainement sourire, et ce, jumelé avec un décor urbain très joli. Par contre, on se bute à une trame narrative aussi mince qu'une feuille de papier et à des mécaniques de jouabilité loin d'être optimisés, The Tomorrow Children n'est définitivement pas un jeu pour tous. Celui-ci s'adresse particulièrement aux joueurs avides de jeux de gestion et de création, en quête d'une expérience hors de l'ordinaire et de plusieurs heures de jeu...

 

pour

-Un univers soviétique original

-Durée de vie interminable

-Quelques bonnes idées

 

contre

-Laisse le joueur à lui même

-En anglais seulement

-Activités d'exploration redondantes

-Très peu d'interaction avec les autres joueurs

-Des menus chargés

-Les phases d'actions peu excitantes

Score5 5


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 17 juillet 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Dernier "GameFocus Show"

 
 

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 1051 invités et aucun membre en ligne

GF sur Facebook

Commentaires récents

À voir sur GF