Critique iOS: Lords of Waterdeep

DERNIÈREMENT SUR ACCROTECHNO

Lords of Waterdeep est la version iOS du jeu de plateau Dungeon & Dragons : Lords of Waterdeep lancé en 2012. Le jeu iOS a été réalisé par Playdek et lancé en novembre dernier, en collaboration avec Wizards of the Coast, éditeur du jeu original. Bien que le jeu contienne le libellé D&D, ce jeu n’emprunte à cet univers que la thématique fantastique car c’est en fait un jeu de stratégie et de placement. 

Chaque joueur y incarne l’un des seigneurs qui cherchera à prendre emprise sur la cité Waterdeep, joyau des Royaumes Oubliés (« Forgotten Realms »), en accomplissant différents types de quêtes pour arriver à ses fins. Chacun des seigneurs a toutefois un agenda secret qui se traduira à la fin du jeu par un bonus en point de victoire pour avoir réussi certains types de quêtes, ou objectifs.

Description du jeu

Le jeu se déroule sur huit tours de jeu durant lesquels chaque joueur assignera à tour de rôle un de ses agents sur l’une des cases du plateau de jeu. Une fois l’assignation complétée, le joueur aura la possibilité de compléter une carte « quête » qu’il a en mains, s’il a ce qu’il faut comme ressources. Le choix des assignations doit se faire en anticipant les gestes et les buts poursuivis par les opposants car une même case ne peut être occupée que par un seul agent sauf dans des circonstances spéciales.

Il y cinq types de quêtes : « arcana », « skullduggery », « warfare », « commerce », « piety », et pour réussir l’une d’elle, il faut recruter des aventuriers et ramasser de l’or. Les aventuriers sont matérialisés sur le plateau de jeu par des petits cubes de couleur (blanc = clerc, orange  = guerrier, noir = canaille, mauve = sorcier). Le nombre et le type d’aventuriers requis pour réussir une quête varie d’une carte à l’autre et la récompense varie elle aussi (points de victoire, aventuriers, or et parfois des bonus permanent).

iPhone Screenshot 4

Le plateau de jeu propose en début de partie relativement peu de lieux où recruter des aventuriers, mais des bâtiments additionnels pourront être construits par les joueurs en assignant un agent sur la case « construction » pour ajouter davantage de possibilités de recrutement. Le joueur ayant construit un bâtiment se voit octroyer une récompense chaque fois qu’un joueur adverse utilise son bâtiment. Il devient alors intéressant de construire un bâtiment prisé de tous, en sachant qu’il rapportera tout au long de la partie ! Il n’y a que trois bâtiments de disponibles pour construction à chaque tour parmi les vingt-quatre disponibles, ce qui assure une bonne diversité aux parties.

Dans la course vers la domination, un volet du travail des seigneurs s’effectue dans l’ombre, à l’aide de cartes intrigues qui pourront être obtenue en cours de parties. Ces cartes permettent d’accélérer notre progression personnelle ou encore d’interférer dans le jeu des adversaires, mais dans tous les cas, cela crée un effet de surprise, point fort du jeu, qui peut souvent faire la différence! Il y a une trentaine de cartes intrigues différentes, ce qui contribue à la durée de vie du jeu.

Interface utilisateur et contrôles

L’interface utilisateur est bien conçue et contribue au rythme rapide du jeu. Le joueur n’est jamais perdu et est guidé dans les choix possibles (ex : les quêtes qui peuvent être complétées sont mise en évidence visuellement).

Les contrôles sont simples et intuitifs, que ce soit pour assigner un agent, interagir ou se déplacer sur le plateau de jeu. Il est possible d’annuler une action d’assignation, tant qu’elle n’a pas été confirmée, en autant qu’aucune autre carte n’ait été dévoilée par cette action.

iPhone Screenshot 5

Lors des tours des adversaires, on voit défiler le placement des agents et les actions prises à l’écran. Bien qu’il soit possible de modifier la vitesse de défilement dans les options, j’ai trouvé qu’il n’est pas nécessairement aisé d’assimiler et interpréter en temps réel chacun des gestes de nos opposants. Ce n’est pas un gros enjeu car il est possible de consulter leurs quêtes et leurs ressources en touchant du doigt l’icône d’une des factions adverses.

Graphismes et son

Les graphismes constituent une reproduction presque telle quelle du jeu de plateau original. Playdek y a tout de même ajouté sa touche, en intégrant quelques animations bien choisies qui donne vie au royaume (oiseaux, bateaux, nuages, etc.). Les cartes « quête », elles aussi une reproduction du jeu original, sont bien dessinées et nous permettent de bien imaginer les missions qu’accomplissent nos aventuriers.

Pour ce qui est de la musique, elle est bien choisie et cadre très bien avec la thématique d’intrigue. En arrière-plan, on reconnaît des bruitages discrets (cri d’oiseaux, orage, vent, etc.) qui contribuent à ajouter un léger sentiment d’immersion.

Parties solo ou en ligne

Le jeu propose trois niveaux d’intelligence artificielle (AI) pour des parties solo adaptées au niveau du joueur. Personnellement, j’ai trouvé que l’AI était de bon calibre, même au niveau intermédiaire. Le jeu permet de jouer en ligne en mode temps réel ou asynchrone, avec des opposants trouvés en ligne ou avec des amis.

iPhone Screenshot 3

Aide et tutoriel

Le jeu propose aux nouveaux joueurs un enchaînement de cinq tutoriels simples mais efficaces qui permettent d’assimiler les mécanismes du jeu. Il est également possible de consulter les règles et examiner une à une chacune des cartes.

Focus Final

Plus tôt cette année, Playdek nous avait offert un excellent port du jeu de plateau « Agricola ». Eh bien, encore une fois, ils récidivent avec succès avec le port sur iOS du jeu de plateau « Lords of Waterdeep ».

Personnellement, je n’avais jamais joué à la version jeu de plateau, et j’ai découvert avec grand plaisir un excellent jeu de stratégie, sur une thématique fantastique, qui laisse suffisamment de place aux rebondissements et interactions entre joueurs. L’implémentation est fort bien réussie, le rythme est rapide et l’intelligence artificielle, de bon calibre. Bref, c’est vraiment un titre que tout amateur de jeu de stratégie, se doit d’ajouter à sa collection iOS (et encore plus s’il est fan des univers fantastiques). Le titre est disponible à 6,99$ sur iTunes.

Fiche Technique

Titre : Lords of Waterdeep

Développeur : Playdek

Système : iPhone, iPad (pour ce test)

Taille : 376 MB

Coût : 6,99$

Pour :

-L’interface utilisateur et les contrôles, intuitifs, bien rodés

-Des mécanismes de jeu et règles simples bien implémentés, ce qui rend le jeu très accessible

-Les cartes « intrigue » qui permettent les rebondissements

-L’implémentation de l’AI qui offre un solide défi

-Bonne durée de vie (bonne variété de cartes « bâtiment » et de cartes « intrigue »)

Contre : 

-Pas toujours évident de retenir et d'assimiler les actions des adversaires en temps réel

 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Les derniers dossiers AT

Voici le Samsung Galaxy View Voici le Samsung Galaxy View 21/11/15 - Depuis le 19 novembre, Samsung et Bell proposent à leurs utilisateurs... More detail
Game-Focus dans un magasin du futur Game-Focus dans un magasin du futur 10/11/15 - Quand on m'a proposé d'aller couvrir l'ouverture du Sports Experts... More detail

Dernier "GameFocus Show"

 
 

Médias sociaux

Qui est en ligne?

Nous avons 1169 invités et aucun membre en ligne

GF sur Facebook

Commentaires récents

À voir sur GF