Caligula cover art

Titre : The Caligula Effect

Éditeur : Atlus USA

Développeur : Aquria

Genre : JRPG

Date : 02/05/2017

ESRB : T

 

 

Présentation : Caligula West May 2 Atlus

Petit jeu de rôle japonais développé par Aquaria et publié par Atlus qui a pris un véritable risque à éditer un jeu aussi peu connu en Occident. Plusieurs membres de l'équipe de développement ont déjà travaillé sur une série un peu plus célèbre du genre, les Persona. Le jeu est sorti il y a presque un an au Japon, et il a fini par sortir sur PSVita en version numérique uniquement durant le mois de mai.

Histoire :

On incarne un jeune lycéen qui se retrouve enfermé dans une sorte de monde virtuel le Möbius, dans lequel les autres lycéens pensent vivre leurs rêves sans se rendre compte de la supercherie. Mais notre héros en a pris conscience, et il finit par trouver d'autres amis et forme un "Go Home Club". Il faut savoir qu'au Japon, il y a beaucoup de clubs pour diverses activités parascolaires, pas mal de sports, mais aussi des clubs d'arts comme du théâtre, mais certains ne font partie d'aucun club et rentrent chez eux dès la fin des cours.

Dans le jeu, c'est un peu ironique, puisque ce sont eux qui forment un club. Ils unissent donc leur force pour retrouver et détruire Mew, la chanteuse idol qui a créé ce monde. La musique est au cœur du jeu, et lors d'affrontement contre les boss nous récupérons des musiciens qui nous en apprennent plus de Mew pour réussir à la trouver.

 

Système de jeu :

the caligula effect 7Le gros point fort du jeu réside dans son système de combat, très innovant et riche. C'est une sorte de tour par tour, mais dans lequel on peut voir le futur de chacune de nos actions, et après avoir récupéré des alliés, il faut réussir un bon enchaînement pour venir à bout de ses ennemis. Il y a beaucoup de choix d'actions (qu'on débloque avec des points d'expérience), pour envoyer un ennemi en l'air et penser à faire un combo avec un allié qui va le tirer dans les airs, ou le bloquer à terre, etc. Il faut donc bien tout réfléchir, anticiper, et calculer pour réussir le parfait enchaînement.

Tout comme les Persona, il y a un côté social entre les combats, il faut parler avec tous les élèves qu'on croise afin d'augmenter nos affinités. Les donjons s'enchaînent en ligne droite, il n'y a pas vraiment de liberté de mouvement, mais ça permet de suivre une histoire bien écrite avec des thèmes assez graves tels que la maladie, le deuil, le rejet, etc. Mais à travers ça, il y a plusieurs touches d'humour bien placées entre les personnages. Ce qui fait donc un jeu très poignant et prenant.

 

Technique :

Le point faible du jeu se retrouve surtout dans sa technique, c'est là où on est bien loin d'un Persona 4 Golden sorti sur Vita y a déjà plusieurs années, c'est propre, mais assez vide et ça ressemble plus à un jeu PSP lissé HD qu'un véritable jeu PSVita. Au moins, les musiques sont très prenantes pour les amateurs de musiques japonaises (jpop) et rythment bien le jeu.

The Caligula Effect est un bon petit rpg japonais pour la PSVita qui est une console de prédilection pour le genre, ce n'est pas le meilleur, mais ça permet de rattraper l'absence de Persona 5 sur la portable et qui ravira les fans de jrpg même s'il n'est pas parfait.

pour

Un système de combat original et complet

Des belles cinématiques

Une histoire profonde avec des thèmes difficiles abordés

Des musiques sympathiques

contre

Une technique dépassée

Juste en sous-titré anglais

Juste en numérique

 

Note globale : 7/10

Score7

video


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Médias sociaux

Commentaires récents