Les gros titres...

Shaq-Fu : A Legend Reborn aussi sur Switch
Notre test du jeu One Dog Story
Le Alien Blaster de Fallout 4 dans votre salon
NBA Playgrounds - Le successeur de NBA Jam a une date de sortie

Le GF Show

Tests de jeux vidéo

 

Plateformes : PC

Éditeur : Wispfire

Développeur : Wispfire

Genre : Point and Click / Narratif

Date de sortie : 22/02/2017

Langue : Anglais

Prix lancement : 10.99 CDN$

 

 

 

"L'histoire de Herald change en fonction de votre façon de jouer. Faites donc preuve de sagesse...". Dès le lancement du jeu, le ton est donné. Si l'on veut mettre une étiquette au jeu, on pensera immédiatement à la recette Telltale qui met l'accent sur ses personnages et des dilemmes cornéliens à effectuer par le joueur. Herald An Interactive Period Drama partage effectivement beaucoup de points communs avec ces jeux que ce soit les qualités ou les défauts tout en proposant de nouvelles choses. Détaillons tout cela ensemble.

 

 

Nous sommes en Avril 1857, dans un XIXème siècle alternatif où un immense empire appelé le Protectorat domine une large partie du globe. Cette super puissance occidentale dirigée par un Seigneur Protecteur tout puissant vit grâce à ses colonies situées de l'autre côté du globe en Asie, en Afrique et en Australie. C'est dans ce contexte que nous incarnons Devan Rensburg, un adolescent originaire de l'orient à la recherche de son passé, alors qu'il embarque sur le Herald en partance pour une des colonies afin de ramener une ressource précieuse pour l'empire : la teinture bleue.

 

01TooSlow

 

Le scénario prend place sur deux lignes temporelles. Le présent où notre héros est enfermé dans une tour faisant face à la mer et est contraint de raconter son histoire à une mystérieuse femme qui le retient prisonnier. La majeure partie du jeu se déroule donc sur ce gigantesque bateau à voile qui servira de microcosme représentant la société dépeinte.

Tout l'enjeu des choix consiste à essayer de se faire une place dans cette micro société qui, sous le vernis de l'étiquette, est le théâtre de luttes sociales, raciales et idéologiques. Tous ces thèmes ne sont jamais abordés de manière frontales.  Parfois, au détour de quelques dialogues, on perçoit du ressentiment chez les personnages des classes inférieures ou même du mépris à peine voilé de la part des officiers de l'embarcation. Cette écriture tout en nuance est un indéniable point fort du jeu, surtout que brasser des thèmes graves comme ceux-ci est périlleux tant il est aisé de brosser un tableau manichéen. Les personnages bénéficient également d'une construction complexe et tous disposent d'une personnalité attachante rendant les choix pouvant influencer leurs destins d'autant plus difficiles à prendre.

 

20170320005532 1

 

Le jeu mélange donc dialogue avec des choix de réponses et séquences d'exploration. Ces dernières nous permettent d'explorer le bateau et de faire avancer l'intrigue quand on nous le demande. Ce sera l'occasion de débloquer les innombrables entrées du journal qui dépeignent l'univers du jeu et plus globalement la vie sur ce voilier du XIXème siècle. Si vous aimez la lecture, vous allez être servi. Dommage que, lorsqu'on débloque un nouveau codex, on ne puisse pas directement accéder à ladite entrée, nous obligeant à ouvrir le journal manuellement et à allez ouvrir la bonne rubrique. Toutes ces informations ne sont franchement pas indispensables à l'intrigue mais constituent un plus pour ceux qui voudraient creuser ce monde alternatif.

 

12Captain

 

Graphiquement c'est le grand écart : les décors en 3D sont relativement simples mais ont un côté cartoon franchement pas désagréables. En revanche, les modèles 3D des personnages manquent cruellement de vie. En effet, les animations sont très basiques, il n'y a aucune synchronisation labiale pendant les dialogues et les visages sont inexpressifs. Mais d'un autre côté, chaque dialogue est illustré par un modèle 2D du protagoniste disposant d'animations qui leur donnent littéralement vie. Rajoutez à cela des doublages de grandes qualités et l'immersion est totale. Les musiques sont plus discrètes mais savent s'adapter aux différents tons de l'aventure.

 

20170319190534 1

 

Le jeu est divisé en 4 livres différents, les 2 premiers faisant l'objet de cette critique. Symptôme de ce format épisodique, chaque partie se termine par un cliffhanger un peu grossier qui jure avec le reste de l'écriture. Il faudra attendre plusieurs mois pour expérimenter la fin de cette aventure en sachant que l'on fait le tour de ces deux premières parties en 3 ou 4 heures selon si vous prenez le temps de tout lire.

 

20170320010804 1

 

Herald est un jeu surprenant qui dépeint un univers original et des personnages complexes et fouillés au service de thèmes forts soutenus par une écriture subtile ainsi que des doublages de haute volée et des illustrations magnifiques. Hélas, le tout est desservit par un format épisodique qui hache la narration et une partie exploration handicapée par une 3D quelconque et une animation bien en deçà des standards du genre. Reste un jeu intelligent et immersif qui ravira autant les amateurs de jeux narratifs que ceux voulant souffler entre deux grosses productions.

 

pour

  • Une écriture subtile
  • Les thèmes abordés
  • Des personnages complexes
  • Des choix ayant un vrai impact
  • Les illustrations de grande qualité
  • Les doublages très réussis
  • L'immersion générale
  • Le petit prix

 

contre

  • Le format épisodique qui dessert la narration
  • La durée de vie
  • Demande un bon niveau d'anglais
  • Très linéaire

 

Score8


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Dernier "GameFocus Show"

 
 

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 613 invités et aucun membre en ligne

GF sur Facebook

Sondage GF

Est-ce que la présentation de Nintendo vous a convaincu d’acheter la Switch?

Commentaires récents

À voir sur GF