The Walking Dead: Mon avis sur le 1er épisode de la saison 7

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

Oh la la! Qu’il était attendu cet épisode! Bien hâte de découvrir les cotes d’écoute de ce premier épisode. La septième saison de The Walking Dead est lancée et ce, de violente façon.

***Avertissement spoilers!!!***

Bien heureux que l'épisode n’a pas étiré inutilement le suspense en nous plongeant pendant 45 minutes sur l’histoire de Carol et Morgan. En fait, ils étaient complètement absents du premier épisode. Évidemment, tout ce que l’on voulait savoir, c’est quelle était la victime de Negan. Vous avez peut-être visionné ma récente vidéo sur le sujet, ma théorie sur la chose. Au final, j’ai eu raison sur un aspect, mais rien ne pouvait me préparer pour la suite des événements...

La production a bien installée l’ambiance, elle était bien entendu, parfaitement consciente de l’enjeu et des attentes des fans. Flash-back, un Rick bouleversé, choqué, une balade en véhicule récréatif pour casser Rick : « Va chercher ma hache Rick! » . La table est mise, 20 minutes ont passées et... on découvre finalement qu’Abraham est celui qui a reçu les coups de batte de base-ball sur la tête. Paf! Un coup sûr la tête, il se relève, envoie promener Negan et se fait achever jusqu’à ce que son crâne ne soit qu’un amas de chair. Negan s’acharne sur lui, semble déjanté, mais en même temps en plein contrôle. Il est vraiment effrayant, Jeffrey Dean Morgan joue merveilleusement bien son rôle de vilain psychopathe et dangereusement intelligent. Et là.... hécatombe.

La série télé The Walking Dead prend souvent des libertés vis-à-vis la bande dessinée, mais pas cette fois-ci : Glenn est sauvagement assassiné par Negan, à grands coups de batte, mais en prenant son temps. Deux coups, soudains, l’œil de Glenn est à moitié sorti de sa tête, il a le crane déformé, défoncé, mais toujours conscient. « Maggie, je te retrouverai. » Et Negan qui attend, ne frappe plus et le regarde souffrir, observe la bande de Rick terrorisée et tétanisée devant un tel acte de barbarie. Ultimement, il « achève » Glenn, la tête remplacée par un ramassis de sang, d’os fracturés, de dents, de bouillie rougeâtre. J’étais choquée, dégoûté.

Les amateurs de la série The Walking Dead ont l’habitude de voir des zombies se faire exploser, éventrer, taillader ou couper en deux, on en a vu du zombie se faire massacrer. Sur ce dossier, le téléspectateur est blindé, il en a vu d’autres et c’est ce qu’on aime avec Walking Dead. Mais là, de voir un humain, un personnage qu’on a aimé se faire assommer à mort, avec la qualité des effets spéciaux d’aujourd’hui , c’est vraiment difficile à voir. Ajoutez à cela l’œil de Glenn qui est sorti de son orbite. Cette scène des meurtres de Glenn et Abraham est assurément la plus difficile que j’ai vu dans une série télé (soulignons le Red Wedding de Game of Thrones, difficile à voir aussi). L’aspect psychologique plus durement touché chez le téléspectateur en raison que l’on est capable de s’imaginer un tel choc, de le comprendre plus facilement, de s’imaginer la douleur, la scène. Si ces héros s’étaient fait tuer par une pelle mécanique, par un monstre de l’espace à deux têtes, couper par un chevalier en armure, l’effet serait moins fort dans notre esprit. Mais tuer par des coups de batte... tout le monde peut se l’imaginer. Le réalisme de la scène était troublant, choquant. Pas de caméra qui se retourne, on a tout vu.

La production m’a surpris avec le meurtre de pas un seul, mais deux personnages. Mais ce n’était pas terminé. Negan en ajoute en menaçant de faire assassiner tout le groupe si Rick ne coupe pas le bras de son fils, « tout juste sous la ligne, bien droit. Ne t’en fais pas, on a de bons médecins. » Il allait le faire, en larmes, Carl qui lui dit « Allez, fais-le! » Toujours aussi courageux ce Carl. Et juste quand Rick allait s’exécuter, Negan stop tout. Il avait cassé Rick, ce dernier ayant désormais un regard triste, faible, brisé.

Les méchants s’en vont, le gang de Rick laissé à lui même. Qu’arrivera-t-il? Negan va revenir dans une semaine, le groupe devra travailler pour lui et ne pourra se rebeller contre lui puisqu’il tient en otage, Daryl. Aïe... quand ça va mal. Et la pauvre Maggie dans tout cela, enceinte, triste, épuisée, brisée mentalement. Mais c’est une femme forte, convaincu qu’elle va rebondir, tout faire pour tuer Negan.

Le premier épisode de The Walking Dead saison sept était immersif à souhait , bien joué, bien orchestré, mais en même temps extrêmement choquant . Perdront ils des fans? Je ne crois pas. Même si certains téléspectateurs menaçaient hier soir de tout lâcher parce que la séquence de meurtres était trop difficile à voir, je suis convaincu qu’ils reviendront la semaine prochaine et toute l’année. Qu’on se le dise, on a tous hâte de voir Rick régler le compte de ce sale Negan avec sa maudite hache, ou à grands coups de batte.

Un épisode prenant, bien mené, mais difficile à vivre...


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS