Mon avis sur la série DC's Legends of Tomorrow

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

 

 

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, je viens tout juste de terminer le visionnement de la série DC’s Legends of Tomorrow. Regroupant une pléiade de héros connus et moins connus, la trame de fond de cette série télé est le voyage dans le temps pour éliminer un super vilain, Vandal Savage. Ai-je aimé cette aventure que l’on pourrait qualifier de spin off des séries The Flash et The Arrow? Voici mon avis.

***Avertissement divulgâcheurs***

Si la grande finale et l’avant dernier épisode frôlaient la perfection côté divertissement télévisuel (respectivement 9.5/10 et 9/10), la série en général, était plutôt inégale. Des 16 épisodes, il n’y en a que la moitié que j’ai vraiment aimée. Sans oublier qu’avant de me sentir bien accroché à la série, attaché aux personnages, j’ai dû passer au moins 4 ou 5 épisodes. On a donc droit à quelques excellents épisodes (comme l’épisode 11 se déroulant en 1871 où ils font la rencontre de Jonah Hex, ou l'épisode dans les années 50). Sans oublier quelques savoureux clins d’œil à Star Trek, Back to the Future, Star Wars et plus.

L’histoire tient bien la route et propose quelques nombreux rebondissements. Les discussions sur le continuum espace temps (conséquences de nos gestes sur le fil du temps) sont intéressantes, tout comme les rencontres avec les versions jeunes ou vieilles des héros. Soulignons entre autres, l’épisode touchant où Jackson peut rencontrer son père pour la première fois, ou lorsque Ray Palmer donne des cours au papa de Bill Gates.

Le principal irritant est sans aucun doute, l’incompétence de l’équipe des « super-héros en devenir » d’éliminer une bonne fois pour toute, Savage. Pourtant, simplement aller dans l’espace et larguer Vandal Savage dans le vide spatial, le dossier aurait été réglé rapidement... Fort heureusement, ils lui ont réglé son compte (de façon fort satisfaisante) dans le dernier épisode. Ah oui, autre irritant : J’espère que Hawkgirl et Hawkman (les oiseaux) ne seront pas de retour dans la deuxième saison. Ces personnages âgés de 4000 ans agissaient plus souvent qu’autrement en amateurs (voler au ralentit à travers les balles de mitrailleuses, se faire piéger en débutant, aligner les mauvaises décisions, la belle Kendra ‘Hawkgirl’ Saunders qui fait de la peine à Ray ‘The Atom’ Palmer, etc.

La série est tout de même bien écrite : Les héros et antihéros qui ultimement deviendront une véritable équipe, l’attachement de l’un envers l’autre, Snart et Mick (je me suis beaucoup attaché à ce duo) qui deviennent « gentils », The Atom (toujours aussi attachant) qui gagne en confiance, Rip ‘The Time Master’ Hunter toujours aussi stylé et intelligent (mais un ti peu fendant). Sans oublier Firestorm et l’attachement que j’ai ressenti envers les deux personnages qui le composent. Ouep, l’écriture servant à développer les personnages est vraiment intelligente.

Côté effets spéciaux, ça tient la route (pour une série télé). J’en ai eu plein les yeux et les oreilles! Mention spéciale à la puissante voix grave de l’acteur Dominic Purcell qui joue Mick ‘Heat Wave’ Rory. Si vous pouvez regarder la série en version anglaise, c’est évidemment un must.

Focus final

Si dans les débuts, suivre cette série était presque une corvée. J’ai passé du : « Ouin, faudrait vraiment que l’on finisse cette série qui traîne sur le disque dur de notre enregistreur numerique depuis trop longtemps, » à : « J’ai hâte de découvrir la suite en octobre prochain! » , je peux conclure que c’est mission accomplie pour l’équipe de DC’s Legends of Tomorrow. S'ils peuvent garder la ligne des derniers épisodes, tout ira bien pour la suite!

Note finale : 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS